Dénonçant le manque de masques, un gendarme porte plainte contre Edouard Philippe

Dénonçant le manque de masques, un gendarme porte plainte contre Edouard Philippe© Pascal GUYOT Source: AFP
Patrouille de gendarmes sur une plage fin avril dans le cadre du confinement.

Fait rare, un militaire de la gendarmerie a porté plainte contre le Premier ministre, qu'il accuse de manquements pendant la crise du coronavirus. En cause : des masques fournis en quantité insuffisante.

RTL a rapporté le 22 mai qu'un gendarme avait déposé plainte contre Edouard Philippe, au motif que le Premier ministre aurait manqué à son devoir en ne fournissant pas assez de masques de protection à ces militaires dans le cadre de leur mission en lien avec l'épidémie de Covid-19, les mettant ainsi en danger. 

Les gendarmes ne possèdent pas de masques, on leur donne pour instruction de ne pas porter de masques

«Les gendarmes ne possèdent pas de masques, on leur donne pour instruction de ne pas porter de masques», a déclaré au micro de RTL son avocat Florent Humetz, assurant que son client assumait la responsabilité de s'opposer à sa hérarchie. 

«Il n'a pas la possibilité aujourd'hui de contrecarrer les ordres [...] Il a parfaitement conscience que de s'opposer aux prises de décisions hiérarchiques est un cas unique, mais il croit avant tout en notre justice», a estimé l'avocat. 

Le manque de masques dans les rangs des forces de l'ordre a été un sujet récurrent de polémique depuis le début de la crise sanitaire, principalement soulevé par les syndicats policiers. Ainsi, en mars, la diffusion d'une vidéo prise par un agent de police se voyant interdire par radio de porter un masque a suscité un vif émoi dans les rangs des forces de l'ordre.

Début avril, le syndicat minoritaire Vigi a de son côté déposé une plainte contre les chefs de la police nationale, leur reprochant d'avoir ordonné aux agents de ne pas porter de masque. Le 3 avril, le syndicat avait déjà porté plainte auprès de la Cour de justice de la République contre Edouard Philippe, Christophe Castaner et Laurent Nunez, les accusant d'avoir mis «délibérément en danger» des vies en refusant «des masques et des gants aussi bien pour nous protéger du Covid-19, que pour ne pas être un facteur de propagation». Le syndicat UNITE SGP police s'est de son côté associé à une plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui face au manque de masques mis à disposition des agents. 

Plus largement, l'exécutif se trouve confronté à une quantité inédite de procédures lancées à son encontre pour sa gestion de la crise du coronavirus. Ainsi, 71 plaintes ont été  déposées contre différents membres du gouvernement auprès de la Cour de justice de la République, notamment pour des accusations d'homicide involontaire, de coups et blessures involontaires et de mise en danger de la vie d'autrui. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»