Argenteuil : des centaines de personnes défilent en mémoire du jeune décédé dans un accident de moto

Argenteuil : des centaines de personnes défilent en mémoire du jeune décédé dans un accident de moto© Charles Baudry Source: RT France
images
De nombreuses personnes ont participé à la marche blanche à Argenteuil.

Une marche blanche a été organisée à Argenteuil en mémoire du jeune homme ayant perdu la vie dans un accident de motocross, dans la nuit du 16 au 17 mai. Un accident qui s'est suivi de bouffées de violences, ces dernières nuits, dans la ville.

Durant l'après-midi du 21 mai, des centaines de personnes ont participé à une marche blanche à Argenteuil (Val-d'Oise) pour rendre hommage à un jeune décédé dans la nuit du 16 au 17 mai, au guidon de sa motocross.

Le cortège, dans lequel les jeunes étaient nombreux, est parti de l'entrée de la cité Champagne pour rejoindre le lieu du drame, dans une rue d'un quartier pavillonnaire de la ville. Les participants ont organisé une minute de silence puis ont applaudi, à l'endroit de l’accident.

Certains ont brandi des pancartes «Lumière(s) pour Sabri», plusieurs s'interrogeant au sujet de la présence d'une voiture de police à proximité du drame. Selon l'AFP, de nombreux participants ont mis en cause la voiture de la Brigade anticriminalité (BAC) d'Ermont dans l'accident.

Le père du jeune défunt, en pleurs, a remercié les participants et de nouveau appelé au calme après plusieurs nuits d'émeutes.

La marche s'est terminée sous les applaudissements dans le quartier du Val-d'Argent Nord, où réside la famille de la victime et où des violences ont éclaté les 17 et 18 mai.

Une enquête a été ouverte le 17 mai par le parquet de Pontoise pour déterminer les circonstances de l'accident, dans une rue étroite et non éclairée où le conducteur de la moto, non-casqué, «se serait déporté sur le trottoir», avant de percuter un poteau. Les premiers éléments de l'enquête indiquent qu'il n'était pas poursuivi par la voiture de la BAC et confirment une «absence de choc» entre les deux véhicules, selon le parquet.

La famille de la victime a malgré tout annoncé le 18 mai son intention de déposer plainte. Le conseiller municipal de Seine-Saint-Denis Madjid Messaoudene a laissé entendre, au micro de RT France, que la police pourrait avoir joué un rôle dans l'accident : «Beaucoup de jeunes meurent en croisant le chemin de la police. Sa famille demande donc la justice et la vérité sur ce qui s'est passé.» Le candidat à la mairie de Paris pour La France insoumise et ex-footballeur, Vikash Dhorasoo, a lui expliqué qu'il y avait «un rapport à la police qui [était] compliqué dans les quartiers populaires». «Il faut que ce rapport là cesse», a-t-il ajouté pour RT France.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»