«Mobilisation générale» : Philippe de Villiers lance une pétition pour rouvrir le Puy du Fou

«Mobilisation générale» : Philippe de Villiers lance une pétition pour rouvrir le Puy du Fou© Ludovic Marin Source: AFP
Emmanuel Macron et Philippe de Villiers, le 13 juin 2018, aux Herbiers, en Vendée (image d'illustration).

L'ancien député et sénateur s'est insurgé contre l'impossibilité pour lui de rouvrir le parc à thème du Puy du Fou. Une pétition en ce sens a été mise en ligne. Elle recueille pour le moment plus de 13 500 signatures.

Le plan de déconfinement présenté par le gouvernement est loin d’avoir satisfait Philippe de Villiers. Dans un message mis en ligne sur Twitter le 14 mai, le Vendéen s'est insurgé contre les mesures de déconfinement présentées par le Premier ministre : «Les restaurants et les parcs zoologiques ouvriront le 2 juin. J'ai eu Edouard Philippe au téléphone : il refuse la réouverture du Puy du Fou, contrairement à la parole du président. Ils veulent nous briser. Mobilisation générale !»

Quelques jours plus tôt, le 12 mai, l’ancien député européen avait renvoyé vers une pétition en ce sens, qui a pour le moment recueilli plus de 13 500 signatures. «Aujourd’hui, le Puy du Fou doit rouvrir pour au moins trois raisons : 1/ Parce que les équipes du Puy du Fou sont des professionnels de la sécurité et des flux […] 2/ Parce que le Puy du Fou est indispensable à la relance économique régionale […] 3/ Parce que le Puy du Fou est un fleuron national», est-il souligné dans le document.

Ce n’est pas la première fois que l’ancien député s’engage pour faire rouvrir le parc à thème dirigé par son fils Nicolas. «Je parle au nom du secteur du tourisme mais aussi de tous les bistrots et restaurateurs que je vois en Vendée et qui me disent qu’ils n’en peuvent plus, qu’ils sont à bout, et qu’à Paris, personne ne les écoute […] J’ai eu des ministres importants au téléphone qui m’ont dit que c’est normal qu’il y ait une tétanie présidentielle, gouvernementale : "On est pétrifiés, on est prudents car on est obligés de se couvrir". Je leur dis : "Ah bon, à cause du sang contaminé ?". "Oui, on préfère la défense judiciaire"», avait-il déclaré sur le plateau de RMC le 23 avril.

Mettant en lumière ce qu’il considère être un «bordel», il avait dénoncé une «technostructure qui manifeste son incurie, son incompétence». «Je ne dis pas qu’on veut rouvrir à tout prix car on est en difficulté et qu’on va mourir. Mais c’est la vérité, on va peut-être mourir […] Peut-être qu’à la fin de l’été, les fleurons français du tourisme auront disparu, beaucoup de cafés, de restaurants… Je vais vous dire quelque chose de grave. On n’en peut plus, on va mourir, le tissu de la France industrieuse est en train de se déchirer et nos gouvernants pensent à se couvrir», avait-il alors conclu.

Alors que la réouverture des parcs zoologiques et des aquariums commence à être effective, aucune date n’a encore été avancée pour les parcs à thème.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»