Ligne 13, RER A, B et D : certaines rames bondées aux premières heures du déconfinement

Ligne 13, RER A, B et D : certaines rames bondées aux premières heures du déconfinement
images
Un agent de régulation dans les transports parisiens, RER A, le 11 mai (Charles Baudry, RT France).

Si le déconfinement dans les transports a été synonyme de respect des gestes barrières et de port du masque généralisé dans la majorité des cas, la distanciation a parfois été impossible dans le métro et le RER ce 11 mai.

Les transports constituaient l'un des points d'interrogation du déroulement du déconfinement, particulièrement dans la capitale. Aux premières heures du 11 mai, pour la reprise de l'activité francilienne après une longue période de confinement face à l'épidémie de Covid-19, des images circulaient déjà sur Twitter, attestant de la situation sur le terrain. Distribution de masques, de gel hydroalcoolique ou encore voyageurs attentifs à la distanciation sociale : le respect des gestes barrières a souvent été de mise. Toutefois, d'autres images, elles aussi bien réelles, ont montré certaines rames de métro et de RER bondées, rendant impossible toute distanciation sociale.

En raison de la diffusion d'un duplex de BFM TV dans une rame bondée après un incident de transport, la ligne 13 du métropolitain a particulièrement retenu l'attention des internautes.

Toutefois, d'autres lignes des transports parisiens ont parfois connu une forte affluence aux heures de pointe, comme en témoignent différentes images prises par des journalistes, qui montrent par ailleurs que le port du masque est généralisé. 

Certaines rames de la ligne B ou D ont également été concernées par cette forte affluence. 

Sur la ligne A également, le respect de la distanciation sociale a par moment pu s'avérer compliqué pour les usagers. 

Le parti communiste français (PCF) a été attentif à cet aspect du déconfinement. Ainsi, Thomas Portes a déclaré sur Twitter : «Les premières images de la ligne 13 sont affligeantes. Des rames bondées, aucune distanciation physique. Nous avions alerté depuis des jours sur la dangerosité d’une telle reprise. C'est la double peine pour celles et ceux qui ne peuvent travailler en télé-travail !»

L'élue régionale PCF, Céline Malaise a également relayé ses inquiétudes : «RER B, RER D, ligne 13, bus... les premières images montrent des transports où le respect de la distanciation physique est impossible. Nous avions alerté qu’une reprise non prête ne peut pas fonctionner. Elle met en danger ceux qui ne peuvent pas télétravailler.»

Le député PCF de Seine-Saint-Denis, Stéphane Peu, a également déploré : «En temps normal la ligne 13 est bondée avec une rame toutes les 3 minutes. Ce matin, c’est une toutes les 10-15 minutes, c’est archi-bondé et aucune distanciation physique possible. Certains on dû penser que le 93 se répartirait entre embauche à 10h et télé-travail. Hors sol.»

Respect du port du masque et de la distanciation dans de nombreux cas

La RATP avait pourtant pris les devants et communiquait dès le 8 mai des images rassurantes sur Twitter qui montraient les autocollants récemment posés sur les places assises de la ligne 13 pour permettre aux usagers de respecter les distances.

Et comme on pu le constater les journalistes de RT France déployés sur le terrain, dans la majorité des cas, les gestes barrières ont pu être respectés.

Quant au port du masque, il était généralisé dans les transports, où diverses mesures, comme la distribution de gel hydroalcoolique, avaient été prises.

Dans un communiqué à l'AFP, la RATP s'est d'ailleurs félicitée de la situation, soulignant : «Aucun incident majeur n'a été constaté sur le réseau ce matin [...] Les retours du terrain montrent un respect global des consignes sur le réseau.» La Régie des transports a encore ajouté que la situation était «restée sous contrôle» malgré «des incidents d'exploitation localisés».

Auteur: RT France

Une affluence exceptionnelle expliquée par les intempéries ?

L'opérateur des transports d'Ile-de-France a pour sa part expliqué sur Twitter ce 11 mai au matin que des infiltrations d'eau avaient rendu la fréquentation des trains «particulièrement importante» : «Suite à des infiltrations d’eaux aux stations Carrefour Pleyel et Mairie de Saint-Ouen, la fréquentation des trains a été particulièrement importante en début de service sur la ligne 13. L’incident est désormais terminé.»

20 minutes après son premier duplex, la chaîne d'information en continue BFMTV se voulait plus rassurante en expliquant : «L'engorgement de la rame était dû à un retard du métro, la distanciation sociale est désormais respectée.»

Incidents isolés expliqués par les circonstances ou phénomène amené à se répéter ? Le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari se voulait ce matin positif... mais prudent. «C'est une première journée qui pour l'instant se déroule correctement», a-t-il remarqué, se félicitant que  «quasiment 100% des personnes portent des masques», mais ajoutant par ailleurs : «Nous aurons plus d'informations dans la journée.» 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»