Covid-19 : un cas testé positif fin décembre en France, selon un chef de service réanimation

Covid-19 : un cas testé positif fin décembre en France, selon un chef de service réanimation© Philippe Desmazes Source: AFP
Image d'illustration. Analyse de tests PCR à l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon.

Un professeur de réanimation en Ile-de-France a exhumé un prélèvement du 27 décembre d'un malade suspect, qu'il affirme avoir testé positif au Covid. Selon lui, le virus aurait circulé en France avant la date officielle des premiers cas, fin janvier.

Le professeur Yves Cohen pense avoir détecté un des tous premiers cas de Covid-19 sur le sol français, fin décembre. Cette date contraste avec les données officielles françaises, qui recensent les premiers malades, le 24 janvier. Le patient en question aurait séjourné à l'hôpital Jean-Verdier de Bondy (Seine-Saint-Denis), et a été testé pour une pneumonie le 27 décembre.

Yves Cohen, chef du service réanimation des hôpitaux Jean-Verdier et Avicenne à Bobigny, (Seine-Saint-Denis) et l'interniste Jean-Ralph Zahar ont eu l'idée de ressortir des tests PCR effectués sur des patients pour des maladies respiratoires avant les débuts de l'épidémie. En effet, ces tests ne sont pas limités à la détection du coronavirus, mais ils sont utilisés de longue date pour d'autres maladies respiratoires. Il leur a juste suffit d'exhumer les prélèvements qui avaient été congelés.

Sur les 24 patients, nous avons eu un positif au Covid-19, le 27 décembre

«On a repris toutes les PCR testées chez des patients qui avaient des pneumonies en décembre et janvier pour lesquels un diagnostic était négatif», a-t-il expliqué sur le plateau de BFM TV le 3 mai. «Et sur les 24 patients, nous avons eu un positif au Covid-19, le 27 décembre, quand il était hospitalisé chez nous, à Jean-Verdier», a-t-il affirmé.

Ce patient aujourd'hui tiré d'affaire, avait été malade quinze jours et a contaminé ses deux enfants. N'ayant pas voyagé avant son hospitalisation, le patient concerné ne s'explique pas comment il a été infecté au Covid-19. Son épouse n'a pas développé l'infection. Le professeur se demande si elle n'a pas contracté le virus en restant asymptomatique.

L'épineuse question des patients «zéro»

Ce malade de Bondy serait-il le patient «zéro», le tout premier contaminé d'Ile-de-France ? Officiellement, les premiers cas de Covid-19 en Europe ont été détectés sur le territoire français, le 24 janvier. Mais depuis ces annonces, les chercheurs suspectent une arrivée du virus en Europe bien plus précoce, comme le suppute une étude de l'Institut Pasteur publiée le 28 avril.

En Italie, les premiers malades n'ont été identifiés que le 20 février, en Lombardie. Mais le mathématicien Stefano Merler, de la Fondation Bruno Kessler, après l'étude des courbes de ces premiers cas, en est arrivé à la conclusion que le virus se répandait avant cette date. «En janvier, bien sûr, mais peut-être même avant. Nous ne le saurons jamais», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse avec l'Institut supérieur de la santé italien le 24 avril.

En Chine, les scientifiques estiment qu'il sera très difficile de retrouver le patient zéro, à cause du «grand nombre de données complexes» et des «cas asymptomatiques», selon Liu Peipei, un expert du Centre chinois de contrôle et de la prévention des infections, intervenant à une conférence de presse le 28 avril. Les données officielles fournies par la Chine à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), établissent les premières contaminations dans le pays au 8 décembre 2019. Mais le South China Morning Post, un quotidien basé à Hong-Kong, déclare avoir consulté un rapport gouvernemental établissant qu'un des premiers patients a été contaminé dès le 17 novembre 2019. Et selon une étude chinoise publiée dans la revue scientifique médicale britannique The Lancet, le premier cas de Covid-19 aurait été identifié le 1er décembre 2019.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»