Les soignants indignés par la vente de masques en grande surface

Les soignants indignés par la vente de masques en grande surface© Philippe Hugen Source: AFP
Une personne fait ses courses, le 20 janvier 2012, dans un supermarché (image d'illustration).

La Fédération du commerce et de la distribution a annoncé disposer de masques pour la vente dès le 4 mai. Une information qui n'a pas manqué de susciter l'indignation des soignants qui subissent la pénurie depuis le début de la pandémie.

Les professionnels de la santé voient rouge. Dans un communiqué titré «Les masques tombent» et publié le 30 avril, les présidents des sept Ordres nationaux des professions de santé (médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, kinésithérapeutes, podologues et dentistes) ont manifesté leur amertume et leur incompréhension à l'égard des annonces des grandes surfaces, qui se disent prêtes à commercialiser des centaines de millions de masques dès le 4 mai.

225 millions de masques chez Carrefour, 170 millions chez Leclerc

Quand Carrefour déclare disposer de 225 millions de masques, dont 70 millions destinés à son personnel, les soignants s'interrogent : «Où étaient ces masques quand […] tous nos personnels en prise directe avec la maladie tremblaient et tombaient chaque matin ?» Le réseau Leclerc dit avoir «sécurisé» 170 millions de masques et en prévoit «bien davantage» à terme. Pour le président de Système U, les chiffres annoncés n'étaient pas des stocks, mais des livraisons à venir.

Le 29 avril, la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) avait cependant précisé les conditions commerciales des enseignes dans cette vente de masques : «Elles vendront les masques avec une marge minimale. Le prix de base d’un masque grand public sera de l’ordre de 2 à 3 euros, soit un coût à l’usage de 10 à 30 centimes selon le nombre de lavages et de réutilisations possibles. Le prix d’un masque à usage unique sera inférieur à 1 euro, en cohérence avec leurs prix d’achat à l’étranger.»

Là encore, les représentants des soignants dénoncent des «profiteurs de guerre» qui ne se cachent pas, voire s'affirment à «grand renfort de communication tapageuse des chiffres sidérants de masques».

Auteur: RT France

Leur attribuer les difficultés d’approvisionnement est donc faux et malhonnête

Un communiqué au vitriol que la FCD n'a pas laissé passer : «Les enseignes de la grande distribution ne sont pas, et n’ont jamais été, en charge de l’achat et de la fourniture de masques pour les soignants […] Leur attribuer les difficultés d’approvisionnement est donc faux et malhonnête.» La fédération fait valoir dans un communiqué publié le 1er mai que la grande distribution a remis ses stocks de masques FFP2 aux professionnels de la santé dès le début de la crise, et effectué de nombreux dons aux hôpitaux. De même, jusqu'à récemment, les enseignes n'avaient pas le droit de vendre de masques. Pour Jacques Creyssel, délégué général de la FCD et membre du bureau du Medef, «cette polémique n’est pas digne».

Les soignants assurent de leur côté : «Nous allons poursuivre notre mission de professionnels de santé, car c’est notre engagement. Avec néanmoins l’amertume de se dire que la responsabilité n’est pas la mieux partagée de toutes les vertus.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»