Colombes : un automobiliste fonce sur des motards de la police, deux blessés

Colombes : un automobiliste fonce sur des motards de la police, deux blessés© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Image d'illustration.

Un homme a volontairement attaqué deux motards de la police, en leur fonçant dessus, à Colombes en région parisienne. Le pronostic vital des deux policiers n'est plus engagé, même si l'un a été gravement blessé à la tête. Le PNAT saisi.

Jointe par RT France, la préfecture de police a confirmé que deux motards de la police en opération de contrôle avaient été percutés par un automobiliste ce 27 avril à Colombes (Hauts-de-Seine). L'individu a reconnu avoir agi volontairement, selon la préfecture et des sources concordantes citées par l'AFP. L'agence de presse a précisé que l'auteur de l'attaque avait été interpellé par la police municipale.

Le parquet national antiterroriste (PNAT) a annoncé être saisi de l'enquête ce 28 avril «pour tentative d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle».

Citant le parquet de Nanterre, l'AFP précise qu'un des motards a été grièvement blessé à la tête, l'autre aux jambes et au bassin. Tous deux ont été hospitalisés mais leurs pronostics vitaux respectifs n'étaient plus engagés dans la soirée consécutive à l'attaque. 

Le préfet de police de Paris Didier Lallement a déclaré sur Twitter apporter «son soutien» aux deux motards blessés et il a remercié les agents municipaux ayant «interpellé l'auteur». 

La maire de Colombes Nicole Goueta s'est pour sa part rendue sur les lieux de l'attaque pour «soutenir les forces de l'ordre».

Possible motif terroriste 

Selon les informations duParisien, l'automobiliste de 29 ans, né à Lunéville (Meurthe-et-Moselle), auteur de l'attaque a été placé en garde à vue. Il aurait déclaré, toujours selon le quotidien, avoir agi au nom de Daesh, et avoir voulu cibler des policiers après avoir vu une vidéo sur les Palestiniens et sur Gaza en particulier.

Une lettre indiquant une possible motivation terroriste et un couteau auraient, toujours selon le quotidien, été trouvés dans son véhicule. Cet élément n'a pas non plus été confirmé par la préfecture, sollicitée par RT France. 

Après que le parquet national antiterroriste était «en observation» le 27 avril, il a annoncé être saisi de l'enquête le 28 avril.

«Toute cette semaine des appels à tuer du flic ont circulé en toute impunité», s'est indignée quant à elle Marine Le Pen sur Twitter, peu après l'attaque.

«Pendant que [Christophe Castaner] regarde ailleurs, nos policiers sont la cible de violences extrêmement choquantes», a déclaré par ailleurs la présidente du Rassemblement national.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»