Muselier : «Sur le tarmac en Chine, une commande française a été achetée par les Américains cash»

Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a affirmé sur RT France que des Américains avaient racheté une commande française de masques faite à la Chine sur le tarmac, juste avant sa livraison en France.

C'est un exemple de plus qui témoigne de la bataille que se livrent les pays de la planète pour s'approvisionner en masques de protection alors que la demande est de plus en plus forte

Sur l'antenne de RT France, le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier, a révélé en exclusivité que les Etats-Unis avaient racheté des stocks à des entreprises chinoises juste avant qu'ils ne soient livrés en France.

Une commande française a été achetée par les Américains cash, et l’avion qui devait venir en France est parti directement aux Etats-Unis

«La commande avec le paiement a été réalisée, c’est-à-dire que les masques sont fabriqués et en attente en Chine», assurait l’élu. «La difficulté que nous rencontrons c’est l’acheminement. Ce matin sur le tarmac en Chine, une commande française a été achetée par les Américains cash, et l’avion qui devait venir en France est parti directement aux Etats-Unis. Devant ces problèmes, je suis en train de sécuriser la marchandise de façon à ce qu’elle ne soit pas saisie ou achetée par d’autres», explique-t-il.

Les Américains payent le double et comptant, avant même d’avoir vu la marchandise

Et cette péripétie n'est pas isolée. Une source a confirmé au journal Libérationce 1er avril, que les Américains menaient une lutte intransigeante pour obtenir du matériel de protection : «Effectivement, les masques deviennent des denrées rares, et les Américains les achètent partout où ils en trouvent, peu importe le prix» explique au quotidien cette personne travaillant pour l’une des régions victimes du procédé. Cette source indique également au quotidien que les américains payent «le double et comptant, avant même d’avoir vu la marchandise.»

Comme d’autres présidents de collectivités, le président de la région Paca et de l’Association des régions de France, Renaud Muselier, a commandé à un fournisseur chinois plusieurs millions de masques hygiéniques, destinés à approvisionner les établissements de santé et les Ehpad de sa région.

Sa commande est en cours de livraison, comme il l'a précisé sur Twitter.

Les retards de livraisons ont de lourdes conséquences pour les personnels soignants qui manquent déjà cruellement de protection comme l'a rappelé sur notre antenne Thierry Amouroux, porte-parole du syndicat national des professionnels infirmiers.

Malgré les risques de se retrouver confrontées une telle mésaventure, de nombreuses collectivités ont procédé à leurs propres commandes de masques en Chine. Alors que l'Etat français centralisait jusqu'à mi-mars toutes les commandes et réquisitionnait les importations de masques, le Conseil de Défense a décidé de lever ces mesures. Les administrations sont désormais en concurrence avec les grosses entreprises françaises qui cherchent à s'approvisionner.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»