Coronavirus : l'Île-de-France serait au bord de la catastrophe sanitaire

Coronavirus : l'Île-de-France serait au bord de la catastrophe sanitaire© THOMAS SAMSON / AFP Source: AFP
Un patient sur un brancard est amené à la salle des urgences de l'hôpital Henri Mondor à Créteil (Île-de-France) le 26 mars 2020
Suivez RT France surTelegram

Hôpitaux à la limite de la saturation, nombreux cas d'infections dans les Ehpad : la situation en Île-de-France devient de plus en plus critique alors que les chiffres liés à l'épidémie de coronavirus en région parisienne grimpent.

Les chiffres viennent de tomber, et ils ont de quoi inquiéter. Le directeur de l'Agence régionale de santé (ARS) Île-de-France assure qu'en région parisienne, environ 1300 personnes sont en réanimation, et au moins 241 Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) sont touchés par l'épidémie. Ces chiffres sont «vertigineux», s'alarme le directeur. 

Il va falloir aider l'Île-de-France, très clairement

Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France, a déclaré sur BFM TV que «ce qui est arrivé au Grand Est arrive en Île-de-France (où) on est aujourd'hui à la limite des capacités», qui seront saturées d'ici «24 à 48 heures». «Il va falloir aider l'Île-de-France, très clairement, si on laisse chaque hôpital, chaque territoire pris par l'épidémie se débrouiller tout seul, on va vers des catastrophes», a-t-il mis en garde. Souhaitant à tout prix éviter une situation analogue à celle que connaît la région Grand Est, il suggère aux autorités «d'organiser des opérations de transferts de patients de manière massive» vers d'autres régions et «peut-être aussi avec les pays européens qui sont moins touchés.»

L'ARS sur le pied de guerre 

Aurélien Rousseau, directeur de l'Agence régionale de santé d'Île-de-France, assurait ce vendredi 27 avril sur RTL que l'ARS redoublait d'efforts pour augmenter les capacités d'accueil, notamment dans les services de réanimation. «Nous continuons à monter des digues pour être plus hauts que cette vague en espérant que cette vague s'amenuise dans les jours qui viennent, notamment avec les mesures de confinement», a-t-il expliqué. En outre, Aurélien Rousseau assure «avoir mobilisé tous les respirateurs disponibles». Mais «il nous faut des médicaments, des consommables, pour la réanimation», a indiqué le responsable de l'ARS, en appelant par ailleurs à la mobilisation de tous les personnels soignants.

Situation alarmante dans les Ehpad 

Le directeur de l'ARS Île-de-France s'est par ailleurs dit inquiet de la situation des Ehpad, touchés de plein fouet par l'épidémie. «Aujourd'hui en Ile-de-France, on a près de 241 Ehpad sur 600 dans lesquels il y a des cas de personnes qui sont testées positives au Covid-19, et on a eu plus de 100 décès et sans doute que le chiffre est au-delà», a-t-il expliqué.

Cette déclaration survient moins d'une semaine après que, dans une lettre adressée au ministre de la Santé Olivier Véran, des soignants estimaient à 100 000 le nombre de décès dans les Ephad si le virus s'y propageait. De plus, il faut rappeler que les chiffres communiqués pour les Ehpad pourraient être sous-estimés, le gouvernement ne comptabilisant pas les morts de ces établissements dans les chiffres officiels. L'absence de dépistage et le fort taux de comorbidités rendent très difficiles les estimations. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix