Plusieurs maires sortants RN largement reconduits dès le premier tour des élections municipales

Plusieurs maires sortants RN largement reconduits dès le premier tour des élections municipales© FRANCOIS LO PRESTI / AFP Source: AFP
Le maire RN d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) Steeve Briois (ici en 2019), a été reconduit par les électeurs avec près de 74% des voix.

Hénin-Beaumont, Fréjus, Beaucaire, Béziers... plusieurs villes ont reconduit leurs maires étiquetés au Rassemblement national (ou assimilés) dès le premier tour des élections municipales avec de larges scores.

Les administrés de plusieurs villes emblématiques, remportées par le Front national (devenu depuis Rassemblement national) en 2014 ont largement reconduits leurs maires sortants. À Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), ville de 26 400 habitants remportée contre la gauche en 2014, le maire sortant Steeve Briois a remercié ses électeurs pour l’avoir reconduit à une majorité écrasante (74% des voix). 

En Lorraine, l'ancien syndicaliste de la CGT devenu maire frontiste de Hayange en 2014 Fabien Engelmann a lui aussi été largement réélu au premier tour avec 63,14%. 

À Beaucaire (Gard), le maire RN sortant Julien Sanchez, qui avait remporté sa ville en 2014 après une quadrangulaire au deuxième tour, a cette fois-ci été élu avec 59,5% des voix dès le premier tour, ce qui lui aurait valu un appel de félicitation de Jean-Marie Le Pen en personne. 

«Recevoir un appel de [Jean-Marie Le Pen] à 00h20 pour me féliciter, c’est fait et ça fait plaisir !», s'est réjoui sur Twitter le jeune maire qui a adhéré au FN dès l'adolescence. 

Autre jeune élu emblématique du FN en 2014, l'ancien sénateur David Rachline a quant à lui été reconduit à la tête de la mairie de Fréjus (Var) avec avec 50,60% des suffrages exprimés. Idem pour les maires RN sortants reconduits  de Villers-Cotterêts (Aisne, 53,5 % des voix), du Pontet (Vaucluse, 57,20 %) et de Camaret-sur-Aigues (Vaucluse,70,22 %).

Victoire écrasante de Robert Ménard à Béziers

Elu en 2014, notamment avec le soutien du Front national, l'ancien journaliste et cofondateur de Reporter sans frontières Robert Ménard a lui aussi été largement plébiscité par les électeurs bitterois. 

«Je ne vous décevrai pas», a-t-il promis sur Twitter après avoir été réélu maire de Béziers avec plus de 68% des voix. 

Ailleurs en France, plusieurs candidats RN se sont maintenus au deuxième tour, notamment le député et ex-compagnon de Marine Le Pen Louis Aliot, en tête au deuxième tour à Perpignan (Pyrénées-Orientales) avec 35,6% des voix devant le maire LR Jean-Marc Pujol (18,43%). Le jeune député RN du Pas-de-Calais Ludovic Pajot est, quant à lui, arrivé en tête au deuxième tour à Bruay-la-Buissière (Pas-de-Calais). En Ile-de-France, dans la seule ville de la région administrée par le RN Mantes-la-ville (Yvelines), le sortant Cyril Nauth est arrivé en tête au second tour avec 33,72%. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»