Nouvelle grande journée de mobilisation contre la réforme des retraites (EN CONTINU)

Pour cette 7e grande journée d'actions contre la réforme voulue par le gouvernement, l'intersyndicale a appelé à «une mobilisation maximale» afin de faire reculer l’exécutif. Plusieurs rassemblements sont prévus sur tout le territoire.

Mise à jour automatique
  • L'Intérieur a lui dénombré 249 000 manifestants en France, dont 31 000 à Paris.

  • Plus de 127 000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites dans une soixantaine de villes hors Paris, selon un décompte provisoire de l'AFP réalisé en fin d'après-midi à partir des chiffres communiqués par la police ou les préfectures.

  • A 17h30, la préfecture de police annonce avoir procédé à 11 interpellations.

  • Pour la CGT, il y a eu 1,3 million de manifestants dans toute la France.

  • Un important dispositif de sécurité a été déployé place de la Concorde. 

  • Les manifestants parisiens arrivent place de la Concorde, lieu où la dispersion du rassemblement est prévue. 

  • Entre 350 000 et 400 000 personnes manifestent à Paris, selon la CGT.

  • Emmanuel Macron a dénoncé, au cours du conseil des ministres, «les actes de violence et la radicalité de certains blocages» dans le cadre des protestations contre la réforme des retraites, selon Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement. Le chef de l'Etat «a appelé à la plus grande fermeté à l'égard de leurs auteurs», a-t-elle ajouté à l'issue du conseil des ministres. «La haine de l'autre, l'intimidation de l'autre, au prétexte d'une divergence qu'elle soit politique ou syndicale ne peuvent en aucun cas être acceptables», selon les propos rapportés d'Emmanuel Macron.

Découvrir plus

Alors que la réforme des retraites portée par le gouvernement doit être présentée ce 24 janvier en conseil des ministres, la mobilisation sociale contre le projet de loi se poursuit avec une 7e grande journée d'actions, soit la 51e journée de grève depuis le lancement du mouvement le 5 décembre dernier.

Dans un tract daté du 22 janvier, intitulé «Un 24 massif et déterminé pour le retrait», l’intersyndicale (CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNEF, UNL) a appelé à «une mobilisation maximale le 24 janvier par la grève et les manifestations massives pour rejeter cette réforme, pour obtenir le retrait de ce projet de Loi et de véritables négociations sur la base des revendications portées par l’intersyndicale majoritaire».

Dans les transports, après un quasi retour à la normale ces derniers jours, le trafic est largement perturbé. La SNCF a annoncé, le 24 janvier au matin, un trafic quasi normal sur les TGV, 70% des TER/Intercités et 60% des Transiliens. A la RATP, seulement trois lignes fonctionnent normalement et plusieurs dépôts de bus ont été bloqués dans la matinée.

De nombreuses manifestations seront organisées sur tout le territoire. Dans la capitale, le cortège s’élancera à 11h de la place de la République en direction de la place de la Concorde. Le préfet de police, Didier Lallement, a indiqué craindre des «violences et des dégradations», faisant savoir qu’il «mobiliserait des moyens humains et matériels significatifs». Une déclaration qui a fait réagir Yves Veyrier, secrétaire générale de Force ouvrière. «Il faut cesser de stigmatiser le droit de manifester», a appuyé le responsable syndical, assurant que «les dernières manifestations qui ont eu lieu se sont passées dans le calme absolu».

Dans la soirée du 23 janvier, des marches aux flambeaux ont eu lieu dans plusieurs villes, regroupant des centaines de personnes à Dijon, Lyon ou Strasbourg, et quelques milliers à Paris, alors que les députés commenceront l’examen des amendements le 3 février prochain.

Lire aussi : Contre la réforme des retraites, des marches aux flambeaux dans toute la France

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»