Contre la réforme des retraites, des grévistes de l'Opéra de Paris se produisent en plein air

Contre la réforme des retraites, des grévistes de l'Opéra de Paris se produisent en plein air© Capture d'écran Twitter, @Fabien_Rives
Les abords de l'opéra Bastille, avant le concert gratuit des grévistes ce 31 décembre.

Les musiciens grévistes de l'orchestre de l'Opéra se sont produits sur le parvis de Bastille, ce 31 décembre. Leur manière de participer au vaste mouvement d'opposition au projet de réforme des retraites porté par le gouvernement.

Des membres grévistes de l'orchestre de l'Opéra de Paris ont joué sur le parvis de Bastille ce 31 décembre dans le cadre d'un concert gratuit militant.

Durant une vingtaine de minutes, ils ont offert un concert devant une foule importante, qu'ils ont clôturé par une Marseillaise. A la fin du concert, une partie du public, qui comprenait des syndiqués, a ensuite entonné le chant de L'Internationale et le célèbre slogan des Gilets jaunes : «On est là, même si Macron ne veut pas, nous on est là».

A l'issue du spectacle, Emilie Belaud, une des violonistes de l'orchestre de l'Opéra s'est exprimée devant la presse. Elle a raconté comment son groupe de grévistes avait défilé lors des récentes manifestations au côté d'autres artistes, comme ceux de la Comédie française, mais aussi des enseignants, des personnels médicaux, des cheminots. «Je trouve ça beau d'avoir une solidarité inter-corporations, inter-générations, c'est ce que le gouvernement essaie de casser», a-t-elle déclaré.

Les syndicats, dont l'Info'Com-CGT qui gère la caisse de grève, ont offert un chèque de 40 000 euros à ces grévistes de l'Opéra de Paris.

A l'initiative de la Fédération Nationale des Syndicats du Spectacle, du Cinéma, de l'Audiovisuel et de l'Action Culturelle CGT, ce concert gratuit visait à «protester et demander le retrait du projet de réforme des retraites touchant les régimes spéciaux comme l'Opéra National de Paris ou encore la Comédie Française».

Alors que l'exécutif a échoué à imposer aux grévistes une trêve pendant la période des fêtes, les débats continuent de faire rage autour de la réforme gouvernementale.

Au micro de RT France, Alexis Corbières, député France insoumise, a expliqué en marge de ce concert que c'était à la fois «un devoir et un plaisir» pour lui d'avoir été présent à cette représentation militante. Un devoir car cette grève constitue, à ses yeux, «un mouvement majoritaire qui lutte pour l'intérêt général».

Lire aussi : Retraites : en grève, les danseuses de l'Opéra de Paris jouent le Lac des Cygnes sur le parvis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»