L'élu RN Julien Odoul porte plainte après une agression verbale homophobe (VIDEO)

L'élu RN Julien Odoul porte plainte après une agression verbale homophobe (VIDEO)© Capture d'écran Twitter/@JulienOdoul

Le conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul (Rassemblement national) a annoncé porter plainte après qu'une vidéo le montrant harcelé dans un bar par un homme l'insultant copieusement est devenue virale.

«J’ai déposé plainte contre Ridowane Khalil, pitoyable caricature du "vivre-ensemble" apaisé et pacifique» : c'est par ces mots, dans un tweet accompagné d'une vidéo, que l'élu Rassemblement national (RN) Julien Odoul a commenté une agression verbale dont il a été victime. 

Filmé manifestement contre sa volonté, Julien Odoul, impassible, se voit copieusement insulté et menacé par un individu agressif alors qu'il boit un verre de bière en compagnie d'une femme.

«Salut petit fils de pute ! Salut homosexuel [...] tu viens à Sens j'te baise ta mère la pute», éructe entre autres insultes l'individu alors que la femme accompagnant l'élu demande l’addition en précisant que «ça fait un quart d'heure» qu'ils se font insulter. 

Julien Odoul, qui a connu une notoriété accrue début octobre pour avoir demandé de faire sortir une accompagnatrice scolaire voilée lors d'une séance plénière du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, a indiqué sur Twitter avoir été victime d'injures publiques, d'homophobie et de menaces de mort. 

Booba se délecte de la vidéo sur Instagram, Schiappa dénonce l'homophobie

L'agression de Julien Odoul a provoqué nombre de réactions sur les réseaux sociaux, dépassant largement sa famille politique. Ainsi, le rappeur Booba a partagé la vidéo sur son compte Instagram aux 4,5 millions d'abonnés. 

«Materfuck on peut plus boire sa binouze tranquille dans c’pays!!!! Voile-i voilou c’était tout byebye (sic)», peut-on lire en guise de commentaire, le tout accompagné d'émoticônes de circonstance, le message ayant recueilli plus de 100 000 «j'aime» en quelques heures. 

«Une fois encore, homophobie et menaces doivent être dénoncées, peu importe la personne ciblée», a dénoncé de son côté la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa sur Twitter, invitant à débattre «des idées, et pas des personnes». 

La vaste polémique soulevée par Julien Odoul a relancé le débat sur la laïcité à l'école. La femme voilée qu'il a voulu faire sortir du conseil régional a déposé plainte contre lui. Il a également été une cible privilégiée des slogans proférés lors de la manifestation dénonçant l'islamophobie à Paris.  

Lire aussi : Plusieurs milliers de manifestants à Paris pour dire «STOP à l'islamophobie»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»