L'écriture inclusive va officiellement intégrer la liturgie catholique

L'écriture inclusive va officiellement intégrer la liturgie catholique© Guglielmo Mangiapane Source: Reuters
Messe à la Basilique Saint-Pierre, au Vatican, en novembre 2019 (image d'illustration).

Les évêques français ont annoncé qu'une nouvelle traduction du missel, livre des prières catholiques de la messe, avait été approuvée par le Saint-Siège. Se rapprochant du texte original en latin, elle y introduit également l'écriture inclusive.

Les évêques de France, lors de leur assemblée plénière qui s'est tenue du 5 au 10 novembre à Lourdes, ont fait savoir que la nouvelle traduction du missel romain – livre qui rassemble les prières de la messe à l’usage des prêtres et des fidèles catholiques – avait été approuvée par le Vatican. Dans sa nouvelle version présentée par la Conférence des évêques de France (CEF), le missel comprend notamment l’écriture inclusive.

Mes frères… et sœurs

L’une des principales modifications de cette nouvelle traduction est le remplacement du mot «frères» par l’expression «frères et sœurs». Ainsi, d’après RTL, la CEF explique que dans la prière «Je confesse à Dieu», les fidèles diront : «Je reconnais devant vous, frères et sœurs […] et vous aussi, frères et sœurs, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.»

Ou encore, les fidèles catholiques ne devront plus dire «je reconnais devant mes frères que j’ai péché», mais «je reconnais devant vous, frères et sœurs, que j’ai péché». Similairement, «je supplie la Vierge Marie […] et vous, mes frères, de prier pour moi […]», se transformera en «je supplie la Vierge Marie […], et vous mes frères et sœurs, de prier pour moi […]».

De la même manière, lors de la première prière eucharistique, le prêtre ne sera plus amené à dire «souviens-toi de tes serviteurs», mais «de tes serviteurs et de tes servantes», indique La Croix.

En outre, toujours selon le quotidien catholique français, cette nouvelle traduction souligne «qu’il n’y a bien qu’un seul et unique Dieu, une seule substance divine. Il s’agit là de la modification la plus importante car elle concerne une prière prononcée par tous, prêtres et fidèles, et qu’elle n’est pas facultative». Cette version plus contemporaine se veut également plus proche du texte latin, «tandis que la version actuelle [était] due à l’insistance des épiscopats francophones».

Souviens toi de tes serviteurs et de tes servantes

Enfin, le nouveau missel «vient préciser les gestes du prêtre et plus rarement ceux de l’assemblée». Par exemple, prêtres et fidèles sont invités «à s’incliner lors de l’évocation du mystère de l’incarnation dans le «Je crois en Dieu», tant dans le symbole de Nicée-Constantinople que dans le symbole des Apôtres».

La nouvelle traduction du missel romain entrera en vigueur à partir du 29 novembre 2020, et s’appliquera définitivement à partir du 24 mai 2021, jour de la fête de «Marie, mère de l’Eglise», d’après La Croix.

Lire aussi :«Monstruosités grammaticales» : un chercheur s'alarme de l'écriture inclusive au CNRS

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»