Un candidat RN publie sur Twitter les coordonnées des journalistes de l'émission Quotidien

Un candidat RN publie sur Twitter les coordonnées des journalistes de l'émission Quotidien© Christophe ARCHAMBAULT Source: AFP
Les journalistes et chroniqueurs de l'émission Quotidien posent aux côtés du présentateur Yann Barthès lors du photocall de la nouvelle saison de programmation de TF1, le 9 septembre 2019 à Paris.
Suivez RT France surTelegram

Après la polémique entre l’émission Quotidien et le magazine Valeurs Actuelles, Thierry Devige, candidat RN, a dévoilé ce 21 octobre sur Twitter les coordonnées des journalistes de Yann Barthès. La plateforme a par la suite fait retirer ce post.

La querelle médiatique lancée entre l’émission Quotidien et le magazine d’actualité Valeurs Actuelles a suscité de nombreuses réactions, notamment de la part de certaines personnalités politiques. En effet, Thierry Devige, candidat du Rassemblement national (RN) aux municipales de Champigny-Sur-Marne, n’a pas manqué de montrer son soutien au magazine en publiant sur son compte Twitter la liste des coordonnées professionnelles des journalistes de l’Emission Quotidien, présentée par Yann Barthès. «Ils attaquent Valeurs, attaquons les. Voici les coordonnées professionnelles de ces délinquants», avait tweeté ce 21 novembre le candidat RN. Noms, adresses mail, ou encore numéros de téléphone, autant d’informations diffusées en un tweet.

Le tweet n’aura été visible que quelques heures, rapidement signalé par le réseau social, et supprimé par son auteur. Contacté par le magazine Capital, Thierry Devige a expliqué qu’on lui a «demandé de retirer [son] tweet car il enfreindrait les règles de confidentialité du réseau». Mais, selon Capital, le candidat nationaliste ne regrette rien, assurant que ces informations sont disponibles dans une base de données payante, utilisée par les professionnels de la communication. «Pour moi, c’est la réponse du berger à la bergère, rien de plus», a-t-il ajouté. Le politicien a d’ailleurs, par la suite, pris soin de rédiger un autre tweet, partageant deux adresses mail qui appartiendraient à Yann Barthès, et appelant les internautes à les «pourrir».

Des flagrants délits de pratiques douteuses chez Quotidien, selon Valeurs Actuelles

Pour rappel, l'hebdomadaire a réalisé et publié le 21 novembre une enquête sur les pratiques journalistiques de Quotidien, dénonçant en titre «la tyrannie des bien-pensants». Valeurs actuelles décrit notamment «la machine infernale de Yann Barthès». «Propagande, humiliations, "fake news", comment les têtes à claque du politiquement correct font la loi», peut-on ainsi lire en une de ce numéro, publié le 21 novembre. «Des faux cools mais vrais censeurs», écrit d'ailleurs l'un des journalistes du magazine, ayant participé au dossier. De nombreux témoignages (Daniel Schneidermann, Cyrille Eldin, Mathieu Bock-Côté,...) et des flagrants délits de pratiques douteuses de Quotidien parsèment le dossier.

En réponse à ces attaques, Yann Barthès avait fait le choix de partager gratuitement le magazine sur la page Instagram de l’émission Quotidien. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, le directeur de la rédaction de Valeurs actuelles, Geoffroy Lejeune, avait dénoncé à travers cette action «un délit» et «une atteinte à une œuvre intellectuelle». Depuis, le lien a été supprimé. Un autre journaliste de l'émission, Julien Bellver avait lui aussi décidé d'offrir le numéro. Il a également retiré le lien depuis. 

Lire aussi : Jean-Luc Mélenchon ne fera plus accréditer l'émission Quotidien pour ses événements

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix