Jeune immolé à Lyon : des étudiants lillois empêchent une conférence de François Hollande

Jeune immolé à Lyon : des étudiants lillois empêchent une conférence de François Hollande© PHILIPPE DESMAZES Source: AFP
Des étudiants se rassemblent devant le bâtiment du CROUS à Lyon le 12 novembre lors d'une manifestation organisée par le syndicat Solidaires, quelques jours après qu'un étudiant de 22 ans s'est immolé (image d'illustration).

Quelques centaines d'étudiants ont manifesté à la faculté de droit de Lille en soutien au jeune homme qui s'est immolé devant le Crous de Lyon. Ils ont notamment bloqué l'accès à l'université, où François Hollande devait organiser une conférence.

Ce 12 novembre à Lille, entre 300 et 400 étudiants selon l'AFP se sont rassemblées à la mi-journée devant le Crous en brandissant des pancartes avec, entre autres, l’inscription «la précarité tue, la solidarité fait vivre». En soutien au jeune homme qui a tenté de se suicider en s'immolant par le feu devant le Crous de Lyon le 8 novembre dernier, le syndicat Solidaires étudiant-e-s a appelé à des rassemblements dans plusieurs villes de France.

Les étudiants lillois ont défilé dans les rues de la ville et devant le Crous – fermé pour la journée –, avant de pénétrer dans la faculté de droit où ils ont empêché de se tenir une conférence de François Hollande sur la crise de la démocratie. 

Dans une vidéo publiée sur le réseau social Twitter par un étudiant en journalisme, on peut voir des jeunes manifestants en colère envahir un amphithéâtre et brandir des banderoles. L'auteur de la publication a accompagné sa vidéo d'un message : «La conférence de @fhollande est annulée à #Lille. Des étudiants ont envahi l'amphithéâtre, brandi des banderoles #LaPrecariteTue, jeté ses livres. L'ancien président est cité dans la lettre de l'étudiant qui s'est immolé à Lyon.»

En effet, l'étudiant lyonnais qui a tenté de mettre fin à ses jours avait, dans une publication sur Facebook juste avant son passage à l'acte, pointé du doigt les derniers présidents de la République qu'a connus la France, ainsi que l'Union Européenne. Parmi eux, François Hollande était nommément cité. Certains manifestants ont, dans un geste de colère vis-à-vis des institutions, déchiré et jeté des livres de l'ancien président. 

La conférence de François Hollande devait avoir lieu à 14h30 mais vers 15h les manifestants occupaient toujours les lieux en scandant notamment «Lyon, Lyon, ni oubli, ni pardon», ou encore «Hollande casse-toi, la fac n'est pas à toi !». La conférence a finalement été annulée. 

A travers ce rassemblement, et le hashtag #LaPrécaritéTue, les étudiants lillois ont souhaité interpeller les pouvoirs publics sur la situation de certains étudiants. Ils ont notamment pour revendication «la requisition de tous les logements vacants pour héberger les étudiants en attente», selon un journaliste du média Lille Actu.

Lire aussi : Accusant Macron et l'Union européenne, un étudiant en difficulté s'immole à Lyon

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»