Agnès Thill : «Il y a eu un déni de démocratie sur la loi bioéthique»

Agnès Thill, députée de l'Oise, était l’invitée politique de Stéphanie de Muru le 7 novembre sur RT France.

Exclue de La République en marche le 26 juin dernier à la suite de son engagement contre l'extension de la PMA à toutes les femmes, Agnès Thill s'estime désormais libre : «Je peux faire mon métier de députée». Une fonction qui se résume désormais trop souvent, selon elle, à «applaudir un exécutif ou défendre un parti».


Toujours opposée au projet de loi relatif à la bioéthique, adopté le 15 octobre à l'Assemblée nationale, elle considère qu'une de ses mesures phares, l'extension de la PMA à toutes les femmes, ne constitue pas un progrès. Elle estime que les logiques partisanes ont empêché un vote réellement démocratique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»