Meaux : enquête ouverte après l'appel d'un agent de la mairie à «couper la tête» d'une femme voilée

Meaux : enquête ouverte après l'appel d'un agent de la mairie à «couper la tête» d'une femme voilée© Capture d'écran Google Street View
La mairie de Meaux (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Sur Facebook, un employé de la mairie de Meaux a commenté une photographie sur laquelle apparaissait une femme voilée participant à une manifestation, en ces termes : «Couper la tête à cette poufff.» Le commissariat a ouvert une enquête.

Une enquête pour incitation à la haine raciale a été ouverte le 21 octobre par le commissariat de Meaux (Seine-et-Marne), après la signalisation de propos diffusés sur les réseaux sociaux par un employé de la municipalité.

En cause, un commentaire posté par un agent administratif de la mairie de Meaux : «Couper la tête à cette poufff.» Le commentaire, supprimé depuis, avait été posté sous la publication d'un adjoint Les Républicains (LR) des Hauts-de-Seine, présentant comme «islamiste» une jeune femme voilée participant à une manifestation contre l'«islamophobie» à Paris le 19 octobre. La publication de l'élu LR contenait une photographie de la jeune femme en train de brandir une pancarte indiquant : «Française musulmane et voilée, si je vous dérange je vous invite à quitter mon pays.»

Sitôt révélés sur les réseaux sociaux, le commentaire ainsi que l'identité et la fonction de son auteur (visibles sur son profil), ont été massivement partagés, suscitant indignation et demandes de sanctions à son encontre. 

Le maire de Meaux, Jean-François Copé, a condamné des «propos intolérables» et demandé à ses services d’étudier la possibilité de «sanctions administratives» à l'encontre de l'individu. 

Lire aussi : La mère voilée prise à partie par Julien Odoul annonce deux dépôts de plainte à son encontre

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix