Le ministre des Sports demande une «sanction exemplaire» après le salut militaire de l'équipe turque

Le ministre des Sports demande une «sanction exemplaire» après le salut militaire de l'équipe turque© Benoit Tessier Source: Reuters
L'équipe turque adresse un salut militaire à son public au Stade de France le 14 octobre 2019.
Suivez RT France surTelegram

Au Stade de France, les joueurs turcs ont réitéré leur salut militaire polémique. Le ministre des Sports veut une sanction, alors que son homologue turc a partagé le cliché en se réjouissant que son équipe «soulève la conscience du monde»

Le match du 13 octobre entre la France et la Turquie – qu'une partie du monde politique français aurait voulu voir annuler – s'est globalement déroulé sans anicroche, notamment au moment crucial de l'hymne national français qui n'a pas été sifflé, ainsi que le craignaient certains commentateurs. Cependant, lors d'un but d'égalisation, les joueurs ont adressé à leur supporters leur fameux salut militaire alors qu'une offensive est menée par l'armée turque en Syrie contre des combattants kurdes notamment, réitérant ainsi le geste qui avait déclenché une polémique lors du match contre l'Albanie le 11 octobre

C'est juste pour encourager nos soldats

Dans un tweet, le ministre français des Sports, Roxana Maracineanu, a demandé à l'UEFA de répliquer par une «sanction exemplaire» : «Merci à la FFF et aux forces de l’ordre pour leur travail afin d’assurer le bon déroulement du match. Les joueurs turcs ont gâché ces efforts en réalisant un salut militaire, contraire à l’esprit sportif. Je demande à l'UEFA une sanction exemplaire.»

Après la rencontre, le sélectionneur turc, Senol Günes, a justifié la célébration de ses joueurs. «Ce sont des gestes faits de bonne foi, c'est juste pour encourager nos soldats» qui combattent dans le nord de la Syrie «pas pour tuer» des civils mais pour «éliminer les violences contre les citoyens turcs», a-t-il affirmé. Le ministre turc des Sports, Mehmet Kasapoglu, a de son côté partagé la photographie polémique – comme de très nombreux hommes politiques et supporters turcs – en se réjouissant de la victoire de l'équipe nationale qui «soulève la conscience du monde».

L'UEFA – l'association regroupant et représentant les fédérations nationales de football d'Europe – qui doit déjà se pencher sur le salut militaire effectué contre l'Albanie n'a pour l'heure pas encore réagi à la demande française.

Lire aussi : Des responsables politiques appellent à l'annulation du match de football France-Turquie

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix