Salut militaire de joueurs turcs pour célébrer un but : l'UEFA va «examiner» l'affaire

Salut militaire de joueurs turcs pour célébrer un but : l'UEFA va «examiner» l'affaire© AFP Source: AFP
images
Supporter turcs dans les tribunes lors du match Turquie-Albanie.
Suivez RT France surTelegram

Depuis l'offensive contre le nord de la Syrie lancée par Recep Tayyip Erdogan, plusieurs sportifs, dont l'équipe nationale de football, se sont livrés à des démonstrations tonitruantes de soutien à leur armée. Des soutiens qui font polémique.

L'UEFA va se pencher sur le cas de joueurs de la sélection turque de football qui ont fêté d'un salut militaire un but contre l'Albanie lors d'une rencontre pour les éliminatoires de l'Euro-2020 ayant eu lieu le 11 octobre à Istanbul. 

Après avoir inscrit le but de la victoire (1-0) dans les tous derniers instants, l'attaquant Cenk Tosun s'est en effet dirigé vers les supporters turcs, avant de prendre la pose avec ses coéquipiers en se mettant au garde-à-vous. Une référence explicite à l'opération militaire menée contre les milices kurdes du nord de la Syrie ?

«Personnellement, je n'ai pas vu ce geste, qui pourrait être assimilé à une provocation», a déclaré Philip Townsend, chef de presse de l'UEFA, interrogé par l'agence italienne Ansa. «Est-ce que le règlement interdit les références à la politique et à la religion ? Oui, et je peux vous garantir que nous allons examiner cette situation. Laissez-moi vérifier», a-t-il ajouté.

Plus tard, depuis les vestiaires, les joueurs et le personnel de la sélection nationale turque ont persévéré dans leur démonstration de patriotisme, en postant sur le compte Twitter de l'équipe la photo d'un salut militaire général. La légende accompagnant la photo stipule : «[Les joueurs dédient leur] victoire à nos valeureux soldats ainsi qu'à nos militaires et concitoyens tombés en martyrs.»

En Turquie, il est courant que les célébrités, footballeurs compris, affichent leur soutien envers les forces de sécurité après des attentats ou pendant des opérations militaires.

D'autres sportifs turcs affichent leur soutien à l'armée

Le joueur international turc de l'AS Rome Cengiz Under (blessé actuellement) a lui aussi fait polémique avec une photo le montrant faisant le même salut militaire, surmontée de trois drapeaux turcs dans un tweet largement partagé.

L'initiative a été très critiquée sur les réseaux sociaux, notamment parce que le joueur porte sur la photo le maillot de la Roma et pas celui de sa sélection.

Le gymnaste turc Ibrahim Colak, vainqueur de la médaille d'or aux anneaux aux Mondiaux de gymnastique de Stuttgart, a lui aussi effectué de son côté un salut militaire lors de sa victoire le 12 octobre.

La Turquie a lancé le 9 octobre une offensive menée par son armée, accompagnée de supplétifs syriens, dans le nord de la Syrie pour y affronter notamment les milices kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), qu'Ankara considère comme terroristes. Cette offensive, condamnée notamment par la France, est survenue deux jours après la décision des Etats-Unis de retirer leurs militaires basés au niveau de la frontière syrienne avec la Turquie. 

Lire aussi : Syrie : la Turquie «ne stoppera pas» son opération, malgré les «menaces» prévient Erdogan

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix