L'Elysée serait à l'origine de l'absence de Marine Le Pen lors des hommages à Jacques Chirac

L'Elysée serait à l'origine de l'absence de Marine Le Pen lors des hommages à Jacques Chirac© CLEMENT MAHOUDEAU Source: AFP
Marine le Pen lors de sa rentrée politique à Fréjus le 15 septembre 2019 (image d'illustration).

La présidente du Rassemblement national aurait été priée de ne pas participer aux hommages à Jacques Chirac à la demande de la famille de l'ancien président... poussée par le secrétaire général de l'Elysée.

Selon le Canard enchaîné du 2 octobre, un «branle-bas de combat» a eu lieu à l'Elysée après la confirmation de la venue de Marine Le Pen à l'hommage national en mémoire de l'ancien président Jacques Chirac le 30 septembre.

L'hebdomadaire a affirmé dans ses colonnes qu'Alexis Kohler, secrétaire général de la Présidence de la République, aurait «multiplié les coups de fil à Frédéric Salat-Baroux, le gendre de Chirac».

Ce type de manœuvres ne grandit pas le locataire de l’Elysée

Bénéficiant du décret relatif aux cérémonies publiques, préséances, honneurs civils et militaires, Marine Le Pen – en tant que députée du Pas-de-Calais depuis juin 2017 – avait en effet le droit d'être présente durant l'hommage officiel, où les honneurs militaires ont été rendus à Jacques Chirac. L'article du journal satirique rappelle que la famille Chirac avait fait savoir publiquement qu'elle ne souhaitait pas la venue de Marine Le Pen, ce qui a conduit l'intéressée à renoncer à sa participation en précisant néanmoins que cette injonction «ne respect[ait] pas les usages républicains».

Une absence regrettée par des membres du RN comme Sébastien Chenu, député du Nord. «Lorsqu'il s'agit d'un hommage national, c'est bien de ne pas faire le tri dans les Français en fonction de leur opinion politique», avait-il noté. En réaction à l'article du Canard enchaîné, Marine Le Pen a estimé ce 3 octobre : «Ce type de manœuvres ne grandit pas le locataire de l’Elysée.»

Lire aussi : Mort de Jacques Chirac : l'homme d'Etat que la France a perdu

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»