Rétropédalage ? Onfray tresse des louanges à Asselineau avant de le comparer au gourou Raël

Rétropédalage ? Onfray tresse des louanges à Asselineau avant de le comparer au gourou Raël© JOEL SAGET Source: AFP
Michel Onfray est en colère (image d'illustration).

Le philosophe Michel Onfray a reconnu dans une conférence soutenir les thèses de François Asselineau pour sa critique de l'Union européenne. Quelques heures plus tard, il a affirmé être victime de récupération politique de la part de l'UPR.

Les militants de l'UPR, le parti de François Asselineau (pro-Frexit), pensaient, en la personne de Michel Onfray, tenir une personnalité de renom parmi leurs soutiens officiels. Sauf que le philosophe a publié une vidéo condamnant avec virulence «la récupération politique» de la part de l'UPR et de son leader. Tout est parti d’une série de questions-réponses à l’occasion d’un salon de la librairie Mollat à Bordeaux le 19 septembre. Interrogé par un sympathisant de l'UPR, le philosophe Michel Onfray a clairement semblé soutenir les thèses du chantre du Frexit. «Asselineau dit la vérité», dit-il notamment, révélant son «outing» pour François Asselineau, dont il a affirmé partager les analyses.

Pour Michel Onfray, l'UPR dénonce, comme il le fait lui-même avec ses mots, l’«empire Maastrichtien», du nom de l'un des traités fondateurs de l'Union européenne dont l'UPR veut faire sortir la France, avec le «Frexit». «Tout ce que j'ai entendu de lui, je n'ai pas trouvé de choses à redire», a-t-il même confessé durant les échanges. Pour Michel Onfray, si les propos de François Asselineau sont d'ailleurs si peu diffusés «c'est parce qu'il dit comment fonctionne l'empire maastrichtien».

Un soutien de courte durée

Une saillie qui a rapidement fait le tour du web, relayée notamment par des militants de l'UPR, très actifs sur internet, considérant que Michel Onfray soutenait par voie de conséquence «officiellement» le parti.

Dans un communiqué relayé sur Twitter, François Asselineau s'est aussi lui félicité de l'intervention de Michel Onfray : «Je remercie Michel Onfray pour son soutien public et sans ambiguïté. Son courage n’est pas si fréquent au sein du monde intellectuel français.»

Sauf que le philosophe a décidé de rectifier le tir dans la soirée du 20 septembre en publiant une vidéo sur son site internet, critiquant au passage les soutiens de l'UPR. Il assure ainsi que ceux-ci assistent régulièrement à ses conférences et peuvent être comparés à des «raëliens». «Je trouve cette récupération indigne», ajoute-t-il. «Ce n'est pas parce que je dis qu'il y a des propos intéressants chez François Asselineau, concernant la critique de l'Europe que, pour autant, je défends ce monsieur, que je défends la totalité de sa politique», poursuit-il, expliquant pourquoi il ne peut rejoindre les troupes de François Asselineau.

Je ne veux pas être prêtre honoraire de Monsieur Asselineau

«Il a quand même dit un certain nombre de choses un peu problématiques qui relèvent du complotisme». Michel Onfray n'étaye pas ce dernier point, à savoir quels propos de François Asselineau pouvaient relever de la théorie du complot. Il explique aussi apprécier les critiques de l'UE que font Florian Philippot ou Jean-Luc Mélenchon, sans les soutenir politiquement. Il conclut sa vidéo en jugeant François Asselineau «détestable». «Je ne veux pas être prêtre honoraire de monsieur Asselineau», précise encore le philosophe.

Lire aussi : Pourquoi le Frexit ne fait-il pas recette ? (ENTRETIENS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»