«Vous connaissez l'UPR ?» Onfray fait son «outing» en souscrivant aux idées d'Asselineau

«Vous connaissez l'UPR ?» Onfray fait son «outing» en souscrivant aux idées d'Asselineau© Patrick Hertzog / /Joel Saget
François Asselineau / Michel Onfray (Montage d'images d'illustration)

Interrogé par un sympathisant de l'UPR, le parti de François Asselineau, le philosophe Michel Onfray a reconnu soutenir les thèses du chantre du Frexit car «il dit la vérité» et explique «comment fonctionne l'empire Maastrichtien».

«Asselineau dit la vérité» : voilà un compliment de taille à l'adresse du patron de l'Union populaire républicaine (UPR). Lors d’une série de questions-réponses à l’occasion d’un salon de la Librairie Mollat à Bordeaux le 19 septembre 2019, le philosophe Michel Onfray a fait de son propre aveu son «outing» sur François Asselineau, dont il a affirmé souscrire aux thèses.

Pour Michel Onfray, l'UPR dénonce, comme il le fait lui-même avec ses mots, l’«empire Maastrichtien», du nom du traité fondateur de l'Union européenne dont l'UPR veut faire sortir la France, avec le «Frexit».

«Vous connaissez l'UPR?»

Devenue une blague et même un mème sur internet grâce au dessin ci-dessous, la célèbre rengaine «Vous connaissez l'UPR ?» des ardents sympathisants de François Asselineau est arrivée aux oreilles du philosophe, et pas qu'une fois visiblement.

«Votre parole Monsieur Onfray est capable de percer les murs de l'omerta médiatique, pourquoi est-ce que vous ne mentionnez jamais l'existence du seul homme politique français qui défend un véritable mouvement de libération nationale ?», a demandé au philosophe un homme dans le public. «Il faut me dire lequel», a alors répliqué Michel Onfray. Une fois confirmée l'identité du «libérateur», l'essayiste, pas surpris, a répondu : «Il y a toujours dans une conférence un défenseur de Monsieur Asselineau... et c'est bien d’ailleurs !»

«Je ne sais pas comment il fonctionne, il a du monde partout», a poursuivi le philosophe à la renommée internationale avant d'ajouter : «Il a très peu d'électeurs mais il y a toujours quelqu'un qui me dit "mais alors Asselineau, vous n'en parlez pas ?"»

En effet, la liste «Ensemble pour le Frexit» portée par François Asselineau aux élections européennes de 2019 est arrivée en treizième position, récoltant seulement 1,17 % des suffrages. Et ce en dépit des 38 000 adhérents que revendique l'UPR sur son site.

Rien à redire

Michel Onfray a avoué avoir péché par ignorance et avoir donc «beaucoup mal parlé» du président de l'UPR par le passé, car il n'avait entendu que des bouts, des fragments de son discours. Mais face à l'insistance des militants de François Asselineau, il s'est penché plus en profondeur sur les thèses défendues par leur «héros». «C'est très bien», a ainsi tranché le philosophe, ajoutant : «Tout ce que j'ai entendu de lui, je n'ai pas trouvé de choses à redire.»

Pour Michel Onfray, si les propos de François Asselineau sont si peu relayés «c'est parce qu'il dit comment fonctionne l'empire maastrichtien». Le président de l'UPR se plaint en effet souvent de n'avoir pas assez la parole dans l'espace médiatique français, ce à quoi Michel Onfray trouve une explication : «Comme il dit des choses majeures, tout est fait pour qu'on ne l'entende pas beaucoup.»

Ce 19 septembre était également l'occasion pour Michel Onfray de lancer un nouveau concept. Après avoir quitté il y a un an l’Université populaire de Caen qu’il avait lui-même fondée, en 2002, il compte désormais mettre en place une Université populaire nomade. A Caen, il avait fait face à des difficultés récurrentes dans l’obtention d’une salle pour y prodiguer ses cours de philosophie. Lassé, le philosophe a trouvé la solution : c'est en faisant appel à des libraires, partout en France, comme à Bordeaux le 19 septembre, qu'il pourra transmettre comme il le souhaite sa philosophie et, qui sait, peut-être prêcher la bonne parole... de François Asselineau ?

Michel Onfray réplique, comparant François Asselineau à Raël

Les propos de Michel Onfray ont rapidement fait le buzz sur les réseaux sociaux, relayés par de nombreux militants de l'UPR. Le philosophe a en effet a décidé de rectifier le tir dans la soirée du 20 septembre en publiant une vidéo sur son site internet, critiquant au passage les soutiens de l'UPR. Il assure ainsi que ceux-ci se déplacent régulièrement à ses conférences et les compare à des «raëliens». «Je trouve cette récupération indigne», ajoute-t-il.

«Ce n'est pas parce que je dis qu'il y a des propos intéressants chez François Asselineau, concernant la critique de l'Europe que, pour autant, je défends ce monsieur, que je défends la totalité de sa politique», poursuit-il, expliquant pourquoi il ne peut rejoindre les troupes de François Asselineau : «Il a quand même dit un certain nombre de choses un peu problématiques qui relèvent du complotisme».

Michel Onfray n'étaye pas ce dernier point, à savoir quels propos de François Asselineau pouvaient relever du complot. Il explique aussi apprécier les critiques de l'UE que font Florian Philippot ou Jean-Luc Mélenchon, sans les soutenir politiquement. Il conclut sa vidéo en jugeant François Asselineau «détestable» qu'il compare à «Raël». «Je ne veux pas être prêtre honoraire de Monsieur Asselineau», précise le philosophe.

Lire aussi : Pourquoi le Frexit ne fait-il pas recette ? (ENTRETIENS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»