Vive émotion après la disparition de voiturettes pour enfants dans une clinique du Mans

Vive émotion après la disparition de voiturettes pour enfants dans une clinique du Mans© FRANCOIS LO PRESTI Source: AFP
Un enfant de deux ans à bord d'une voiturette électrique dans le service de pédiatrie de l'hôpital de Valenciennes (image d'illustration).

Les réactions ont rapidement afflué sur les réseaux sociaux après la disparition de mini-bolides électriques destinés au service pédiatrique de la clinique du Pré au Mans. Une cagnotte a été mise en ligne.

Comme l'a rapporté Le Maine Libre le 12 septembre, deux voiturettes électriques flambant neuves ont été volées au service pédiatrique de la clinique du Pré au Mans, dans la Sarthe, alors qu'elles étaient stockées dans un local technique de l'établissement en attendant leur première utilisation, le 19 septembre prochain.

La disparition de ces mini-bolides, récemment offerts à la clinique par le concessionnaire BMW de la ville, n'a pas tardé à provoquer l'indignation générale, à l'instar des réactions générées par une publication à ce sujet sur Twitter qui rappelait que «les voiturettes [étaient] destinées à amener les enfants au bloc opératoire».

«Scandaleux», «Honte à celui qui a fait ça !» ou encore «Des ordures» : les internautes ont rapidement réagi à ce larcin, vraiment courroucés par la mesquinerie d'un tel agissement. Ce 16 septembre, le YouTubeur Amixem a, de son côté, fait savoir qu'il possédait de tels engins afin de remplacer les voiturettes dérobées.

La veille, le journaliste Patrick Chêne avait également réagi sur les réseaux sociaux, se proposant d'organiser le remplacement des véhicules pour enfants. «Je soutiens fermement ce projet depuis 2 ans pour qu'il se multiplie. Et voilà que quelqu'un aurait volé les petites voitures. Je crois tellement en l'homme que je n'y crois pas», a-t-il commenté.

Après l'avalanche de réactions suscitées par la publication initiale, une cagnotte a été mise en ligne afin de «racheter des voiturettes aux enfants hospitalisés de la clinique du Pré au Mans». Les fonds récoltés ont déjà dépassé les 4 000 euros moins de 24 heures.

Lire aussi : Urgences : non satisfaits des annonces de Buzyn, les grévistes votent la poursuite du mouvement

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»