G7 : Macron appelle les organisateurs de «sommets alternatifs» au «calme» et «à la concorde»

G7 : Macron appelle les organisateurs de «sommets alternatifs» au «calme» et «à la concorde»© Capture d'écran/Facebook/Emmanuel Macron
Emmanuel Macron lors de son allocution, le 24 août 2019, à Biarritz, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Le président de la République a prononcé un discours pour expliquer aux Français les enjeux du G7 qui démarre ce 24 août. Dans son allocution, Emmanuel Macron a demandé aux anti-G7 de faire preuve de «calme» et a appelé à la réconciliation.

Alors que le G7 ouvre ses portes ce 24 août à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), Emmanuel Macron s’est adressé aux Français dans un message d’une dizaine de minutes. Abordant, entre autres, les sujets qui seront discutés lors du sommet comme le climat, les guerres commerciales, la lutte contre les inégalités ou encore les incendies en Amazonie, le président en a également profité pour adresser un message aux opposants au G7 (à partir de 7 minutes 30), qui tenaient un contre-sommet à Hendaye.

«Je sais que d’autres aussi sont complètement en désaccord avec nous et font parfois des sommets alternatifs. J’écouterai aussi ce qu’ils disent comme j’ai écouté ce matin les propositions, ici, des villes, des départements et de la région. Mais je veux vraiment les appeler aussi au calme, à la concorde», a-t-il expliqué, précisant que malgré les «désaccords» et les «caricatures» ces grands sujets ne se régleraient «qu’en agissant ensemble, qu’en étant davantage réconciliés». Il a conclu son discours en promettant «d’apporter aussi une part de [la] vérité [des anti-G7] autour de [la] table».

Plusieurs milliers de personnes défilaient pacifiquement – 15 000 selon les plateformes G7 Ez et Alternatives G7, 9 000 d'après la préfecture des Pyrénées Atlantiques – ce 24 août, depuis Hendaye en direction de la ville frontalière espagnole d'Irun. Des affrontements ont eu lieu dans la soirée du 23 août entre les militants opposés au sommet et les forces de l’ordre. Selon la préfecture, citée par l’AFP, 17 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, principalement pour «dissimulation de visage et attroupement après sommations». Quatre policiers ont été «légèrement blessés» par «un tir de mortier d'artifice», toujours selon la préfecture.

Auteur: RT France

Emmanuel Macron a d’ores et déjà assuré qu’il ferait durant les deux prochains jours des points sur l’avancée des discussions. Il a également annoncé une nouvelle allocution le 26 août «en fin de journée».

Lire aussi : Le G7 s'ouvre à Biarritz, les opposants au sommet manifestent depuis Hendaye (EN CONTINU)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»