Suprémacisme blanc et siècle des Lumières : les internautes fulminent, AJ+ fait marche arrière

Suprémacisme blanc et siècle des Lumières : les internautes fulminent, AJ+ fait marche arrière
Capture d'écran du tweet vidéo d'Aj+, désormais supprimé.
Suivez RT France surTelegram

Consacrée au «côté obscur» de penseurs français du XVIIIe siècle, une chronique vidéo de la version française d'AJ+ a provoqué une vague d'indignation, entre autres à cause d'un contresens sur des écrits de Montesquieu.

«Nous avons décidé de retirer la vidéo», a expliqué AJ+ français (l'antenne française d'Al-Jazeera) le 9 août, un jour après avoir provoqué un tollé sur les réseaux sociaux avec une chronique présentée par le youtubeur humoriste Abdel en vrai, intitulée «Philosophe, racistes et antisémites».

A travers celle-ci, AJ+ français entendait révéler à son audience «ce qu'on [lui] cache en cours d'histoire [à défaut d'Histoire...]», notamment en dévoilant «le côté obscur» des penseurs français du XVIIIe siècle. C'était sans compter sur une citation de Montesquieu mal comprise par le chroniqueur, qui n'a pas manqué de commettre un contresens en s'en servant pour sa démonstration. En effet, Abdel en vrai prête au philosophe des Lumières des propos négrophobes qui s'avèrent être un passage dans lequel il décrit en fait, non sans ironie, les arguments des esclavagistes, auxquels il s'oppose.

Entre autres éléments de la chronique qui ont visiblement horripilé nombre d'internautes, le contresens au sujet de Montesquieu a rapidement suscité l'indignation sur Twitter. «Montesquieu ne légitime pas l'esclavage dans ce texte, bien au contraire il se bat contre !», écrivait par exemple le 9 août un internaute avant de demander à AJ+ une correction. «Les propos relevés dans la vidéo sont sortis de leurs contextes» ou encore «hallucinant contre-sens» peut-on lire dans d'autres commentaires écrits le même jour.

Simultanément aux nombreuses réactions dont certaines pointent les visées politiques de la chronique d'AJ+, un article pour le moins cinglant a été publié sur le site du magazine Marianne, titré «Vu sur AJ+ (et supprimé) : la pensée des Lumières à l'origine du suprémacisme blanc...»

Son auteur y accuse notamment le chroniqueur d'avoir «voulu réécri[re] l'histoire des idées afin de démontrer le lien entre les penseurs du XVIIIe siècle et le suprémacisme blanc». De fait, comme le rapporte le journaliste Louis Nadau, Abdel en vrai déclare en conclusion de sa vidéo : «J'ai quand même l'impression que la pensée des Lumières, elle a quand même un peu alimenté ces histoires de suprémacistes blancs.» Déclaration que le journaliste de Marianne fustige, estimant pour sa part qu'au-delà du contresens sur Montesquieu relevé par les internautes, la vidéo d'AJ+ français consistait à «réécrire l'histoire des idées à l'aune de critères contemporains, [en] actualisant artificiellement des citations d'une époque passée».

Face à la vague d'indignation qu'il a provoquée, le chroniqueur a de son côté publié quelques tweets, recommandant finalement aux internautes dans l'un d'entre eux de «bien écouter les profs», accompagnant sa publication d'un petit émoticône hilare.

Lire aussi : D'où parlent les médias français ? Leurs propriétaires en question

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix