Al Jazeera retire une vidéo polémique sur la Shoah et le «mouvement sioniste»

- Avec AFP

Al Jazeera retire une vidéo polémique sur la Shoah et le «mouvement sioniste»© Capture d'écran Facebook
Vidéo d'Al Jazeera sur l'holocauste retirée des comptes de la chaîne
Suivez RT France surTelegram

Deux journalistes de la chaîne Al Jazeera ont été suspendus pour une vidéo destinée aux réseaux sociaux dans laquelle il était notamment affirmé qu'Israël avait tiré profit du génocide juif de la Seconde guerre mondiale.

La télévision qatarie Al Jazeera a annoncé le 19 mai la suspension de deux journalistes qui avaient lancé des affirmations controversées sur l'Holocauste. Dans une vidéo en langue arabe, les deux journalistes affirmaient que le «récit» sur les Nazis ayant tué six millions de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale avait été «adopté par le mouvement sioniste».

Des images montrant les persécutions subies par les Juifs sous le régime nazi ainsi que des photos de personnes ayant été exécutées étaient notamment accompagnées du commentaire : «Pourquoi se concentre-t-on uniquement sur eux ?». «Les Juifs, avec d'autres, ont fait l'objet d'une politique de persécutions systématiques qui a culminé avec la Solution finale», concèdent toutefois les journalistes d'AJ+. Toutefois le commentaire suggère ensuite que les Juifs ont réussi à «mettre l'accent» sur leurs souffrances grâce à ce que les auteurs qualifient d'accès «à des ressources financières et aux médias».

Selon une traduction d'extraits de la vidéo effectuée par l’Institut de recherche du Moyen-Orient, basé à Washington et cité par le journal Times of Israel, Israël était par ailleurs présenté comme un «bénéficiaire de la Shoah», par le biais de l'installation de Juifs en Palestine.

Le ministère israélien des Affaires étrangères, ainsi que le Congrès juif mondial ont dénoncé la vidéo, jugeant qu'elle faisait la promotion de l’antisémitisme dans le monde arabe.

Un stage antidiscrimination pour les auteurs de la vidéo

Si elle existe encore à ce jour sur certains comptes d'utilisateurs de réseaux sociaux, la vidéo a été retirée du site en ligne d'Al Jazeera en arabe, AJ+, où elle avait été postée le 18 mai, ainsi que de tous les comptes du groupe sur les réseaux sociaux. «Elle contrevient aux règles éditoriales», a laconiquement expliqué la direction d'Al Jazeera dans un communiqué.

«Al Jazeera désavoue complètement ce contenu offensant et réitère que le groupe ne tolérera pas ce genre de production», a pour sa part déclaré le directeur de la division digitale du média, Yasser Bichr. Il a demandé à ce que les journalistes soient obligés de suivre un stage antidiscrimination.

Lire aussi : Pour le Parlement allemand, le mouvement BDS est «antisémite»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix