#SelonlIGPN : Twitter raille la conclusion du rapport de l'IGPN sur la mort de Steve Maia Caniço

#SelonlIGPN : Twitter raille la conclusion du rapport de l'IGPN sur la mort de Steve Maia Caniço© LOIC VENANCE Source: AFP
Dans la fontaine de la place royale à Nantes, le 31 juillet (image d'illustration).

Peu après l'annonce d'Edouard Philippe, les utilisateurs de Twitter ont raillé les conclusions du rapport de l'IGPN sur la mort de Steve Maia Caniço n'établissant pas de «lien entre l’intervention de la police et la disparition du jeune homme».

Au lendemain de la découverte du corps de Steve Maia Caniço, le Premier ministre Edouard Philippe a rendu publiques les conclusions du rapport de l'Inspection générale de la police (IGPN) n'établissant pas «de lien entre l'intervention de forces de police et la disparition» du jeune homme à Nantes il y a un mois environ. Sur Twitter, les internautes ont rapidement tourné en dérision l'annonce du chef du gouvernement, usant du mot-dièse #SelonlIGPN. Florilège. 

Reprenant une photo prise lors de la manifestation contre la loi Travail en 2016, à Bordeaux, sur laquelle un policier gaze un manifestant, cet internaute commente : «#SelonlIGPN ce policier offre un échantillon gratuit du nouveau parfum de chez Sephora.»

Un autre utilisateur de Twitter a quant à lui décidé de faire référence aux frasques d'Alexandre Benalla le 1er mai 2018, en inscrivant la légende suivante : «#SelonlIGPN @davduf se méprend, cette personne était bloquée des cervicales et ce gentil ostéopathe s'est précipité pour l'aider !»

C'est Geneviève Legay, la militante de 73 ans blessée lors d'une charge policière à Nice le 23 mars dernier, qui illustre ce tweet : «#SelonlIGPN Geneviève faisait juste la sieste»

Guillaume Meurice, chroniqueur sur France Inter, a pour sa part choisi une photo de l'interpellation d'une manifestante à Lille, en 2016, avec ce commentaire : «#SelonlIGPN, ces policiers pratiquent un massage relaxant à l’huile de Jojoba.»

Lire aussi : Mort de Steve Maia Caniço : convocation d'un gendarme après des commentaires ironiques sur Facebook

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»