Rafle du Vel' d'Hiv : Benjamin Griveaux se trompe de photographie et présente ses excuses

Rafle du Vel' d'Hiv : Benjamin Griveaux se trompe de photographie et présente ses excuses© Philippe LOPEZ Source: AFP
Benjamin Griveaux.

Le candidat à la mairie de Paris a commis une erreur sur Twitter en illustrant la rafle de juillet 1942 avec une photographie montrant des collaborateurs après leur arrestation en 1944. L'ex-secrétaire d'Etat a fait part de ses regrets.

Nouvelle bourde pour Benjamin Griveaux, candidat à la mairie de Paris sous l'étiquette de La République en marche (LREM). Pour rendre hommage aux victimes de la rafle du Vélodrome d'hiver, dite du Vél d'Hiv, en juillet 1942, l'ex-secrétaire d'Etat et ex-porte-parole du gouvernement a illustré un tweet avec une photographie en noir et blanc, où figurent de nombreuses personnes, dans l'attente d'être transférées. Seulement voilà, le cliché ne montre pas des juifs mais des collaborateurs du gouvernement de Vichy, et deux ans plus tard – après la Libération – en 1944. «N'oublions jamais», avait-il toutefois tweeté le 16 juillet dernier.

Faisant amende honorable, Benjamin Griveaux a reconnu son erreur. «Je comprends que cette image ait pu choquer», a-t-il déclaré le 22 juillet. Et de rappeler que selon des historien, et en particulier Annette Wievorka, il n'existe aucune photographie de la rafle des 16 et 17 juillet 1942. «Les gens n'ont pas vu, il n'y a pas de photo, rien», expliquait l'historienne dans un article publié par le quotidien Libération en 2002, et cité par Benjamin Griveaux.

Le 18 juillet dernier, le candidat à la mairie de Paris déclenchait un tollé avec des propos dans lesquels le candidat à la mairie de Paris n’était pas tendre avec ses adversaires, les qualifiant «d’abrutis» ou de «fils de p***». Son entourage a déploré, auprès de l’AFP, la fuite d’une «conversation privée». Cette source n’a par ailleurs pas contesté l’existence de ces déclarations. De quoi faire le buzz ?

Lire aussi : L’entourage de Benjamin Griveaux s’excuse après des propos polémiques

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»