Victoire de l'Algérie : violences et trouble à l'ordre public, 198 interpellations (IMAGES)

Victoire de l'Algérie : violences et trouble à l'ordre public, 198 interpellations (IMAGES)© Jean-Philippe KSIAZEK Source: AFP
Dans les rues de Lyon après la victoire algérienne en Coupe d'Afrique des nations.

Après que l'équipe d'Algérie de football a remporté le 19 juillet la 29e édition de la Coupe d'Afrique des nations, les supporters des Fennecs ont fait montre de leur joie en France. Une nuit émaillée de nombreux incidents, rodéos et dégradations.

Selon l'AFP, ils étaient plusieurs dizaines de milliers de supporters des Fennecs algériens à déferler dans les rues de France le 19 juillet après le coup de sifflet final. Peu auparavant, l'équipe d'Algérie l'avait emportée 1-0 contre le Sénégal. Au moins 198 personnes ont été interpellées au cours de la soirée et 177 placées en garde-à-vue, selon un bilan du ministère de l'Intérieur.

Klaxons intempestifs, feux de Bengale, rodéos motorisés : la nuit a été mouvementée à Paris, autour de l'Arc de Triomphe comme sur l'avenue Foch.

Vers 1h, la situation s'est quelque peu tendue sur les Champs-Elysées, avec de premiers tirs de gaz lacrymogène de la part des forces de l'ordre dans le haut de l'avenue où était toujours massée une foule très dense.

A Marseille, une marée humaine est descendue de la Canebière vers le Vieux-Port, au bruit des moteurs de motos et de scooters, des pétards et des klaxons, noyée sous les fumigènes allumés par dizaines.

L’ambiance festive a rapidement cédé la place aux échauffourées entre la police et les supporters des Fennecs.

Au plus fort de la soirée, la préfecture de police a évalué à 25 000 le nombre de fans des Fennecs dans le centre de la ville. Vers 01h30, le rassemblement était en cours de dissolution.

A quelques centaines de kilomètres, les mêmes scènes se sont répétées à Lyon. Le coup de sifflet final, dans le quartier de la Guillotière, a entraîne un déchaînement de youyous, pétards, feux d'artifice et fumigènes. Des dégradations ont également été commises.

Un bref accrochage a également opposé supporters de l'Algérie et forces de l'ordre, visées par des projectiles sur le pont de la Guillotière. Les assaillants ont été rapidement dispersés après quelques jets de grenades lacrymogènes, a constaté un journaliste de l'AFP. Les forces de l'ordre ont ensuite reculé, laissant les supporters en liesse manifester leur joie à coups de fumigènes et feux d'artifice sur les quais de la Presqu'île, provoquant des embouteillages alentour.

A Roubaix, ville où réside une importante communauté issue de l'immigration nord-africaine, l'exaltation nocturne a également donné lieu à de nombreux incidents.

A Nîmes, l'ambiance était également chaude jusqu'au bout de la nuit.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»