Disparition de Steve : ciblée par des projectiles, la police avait-elle «préparé» sa charge ?

Disparition de Steve : ciblée par des projectiles, la police avait-elle «préparé» sa charge ?© LOIC VENANCE Source: AFP
Affiche «Où est Steve», aperçue dans le centre ville de Nantes (image d'illustration).

Témoignages et vidéos à l'appui, le quotidien Libération a publié de nouveaux éléments sur le déroulé de l'opération policière ayant précédé la disparition de Steve Caniço. La police avait-elle préparé sa charge avant l'intervention ?

Près de trois semaines après la disparition de Steve Caniço à la suite d'une opération policière dans la nuit du 21 au 22 juin en bordure de Loire à Nantes, Libération a publié le 12 juillet des témoignages et vidéos retraçant l'intervention des forces de l'ordre.

Entre autres éléments nouveaux, le quotidien revient sur la version des autorités qui décrivait une charge policière menée afin de répliquer à des jets de pierres et de bouteilles. «L’avancée des policiers, en ligne, à partir de 4h31, casqués et armés ne laisse pas de place au doute : il s’agit bien d’une charge préparée, qui a pour but de disperser le rassemblement festif», tranche pour sa part Libération.

En outre, comme en témoigne une vidéo publiée par le journal, des fêtards ont tenté, à plusieurs reprises, d'alerter les forces de l'ordre à mesure qu'elles s'approchaient d'eux : «Il y a de l’eau derrière [...] il y a la Loire derrière !», entend-on par exemple crier une femme, sans parvenir à stopper l'avancée des agents du maintien de l'ordre.

Rapidement, alors que la tension est montée d'un cran et que les forces de l'ordre ont procédé à des tirs de gaz lacrymogène, plusieurs noctambules n'ont pas tardé à s'alarmer du fait que des personnes seraient tombées à l'eau : «Y a des mecs dans la Loire [...] Il va y avoir un drame, arrêtez !», ont en effet crié des fêtards à plusieurs reprises, dans les minutes suivant le début de la charge. «Qu’ils arrêtent de nous caillasser alors», a plus tard répondu un policier.

Comme en témoignent les images diffusées par Libération, les forces de l'ordre ont effectivement été ciblées et touchées par plusieurs projectiles lors de leur intervention. Dans une ambiance particulièrement confuse, si certains ont tenté d'alerter sur des personnes tombées à l'eau, on entend également d'autres voix scandant : «Tout le monde déteste la police !»

Lire aussi : «Où est Steve ?» : le Défenseur des droits s'autosaisit

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»