Nuit éprouvante dans l'Eurotunnel, des centaines de passagers bloqués par les migrants

Une nuit agitée pour les passagers d'un Paris-Londres© Reuters Staff Source: Reuters
Une nuit agitée pour les passagers d'un Paris-Londres

Dans la nuit de mardi à mercredi, des migrants ont pénétré sur les voies du tunnel sous la Manche, bloquant les centaines de passagers d'un train Paris-Londres. Des migrants ont même grimpé sur le toit des wagons pour tenter d'y pénétrer.

L'Eurostar 9055 était parti en début de soirée de la gare du Nord. Il a été bloqué à partir de 21h30 à proximité de l’entrée du tunnel sous la Manche, avant d'être finalement tracté vers 2 heures du matin en gare de Calais-Frethun en présence des forces de l'ordre.

Le train a été stoppé avant son entrée dans le tunnel sous la Manche et un hélicoptère de la police est arrivé pour contrôler la situation.

Un groupe de réfugiés est soupçonné d'avoir tenté de pénétrer dans l'Eurostar à son approche de Calais.

Cet incident a provoqué des scènes chaotiques et semé la panique parmi les passagers, avec à la clef un retard de 16 heures. Bloqués à bord du train, les passagers auraient menacé de briser les vitres après qu'une panne de courant ait privé la rame d'air conditionné, laissant place à une chaleur étouffante.

Certains d'entre eux ont indiqué qu'ils avaient vu des personnes courir le long des voies et que certains immigrés seraient même montés sur le toit des wagons pour tenter de pénétrer dans le train.

La compagnie Eurotunnel a annoncé vouloir collaborer avec la SNCF-réseau pour éviter ces intrusions, tout en notant que celles-ci se déroulent désormais hors du périmètre du tunnel sous la Manche.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales