Des eurodéputés RN préparent un sixième déplacement en Syrie

- Avec AFP

Des eurodéputés RN préparent un sixième déplacement en Syrie
Thierry Mariani lors d'un meeting du RN à Metz, en France, le 1er mai 2019 (image d'illustration).

Thierry Mariani, eurodéputé RN, a annoncé son intention de se rendre en Syrie pour une entrevue avec Bachar al-Assad. Il sera accompagné par plusieurs autres eurodéputés du parti.

L'eurodéputé du Rassemblement national Thierry Mariani prépare un sixième déplacement en Syrie où il pourrait rencontrer une nouvelle fois le président Bachar el-Assad, avec d'autres eurodéputés RN, a-t-on appris le 3 juillet auprès de l'ancien ministre sarkozyste. L'élu a précisé à l'AFP qu'il prévoyait de se rendre en Syrie à l'occasion de la foire de Damas qui démarre le 28 août, accompagné de plusieurs «autres eurodéputés RN». «Assad m'a reçu à chaque fois que j'y suis allé, même quand je n'étais plus élu. Je l'ai vu cinq fois», a fait valoir l'ancien député du Vaucluse, qui cultive aussi des liens avec la Russie, soutien de Damas.

Dans sa déclaration d'intérêts financiers au Parlement européen, l'eurodéputé précise en outre qu'il travaille «depuis plusieurs mois sur le projet de constitution d'une association franco-syrienne». Elle visera «à favoriser le rétablissement des relations franco-syriennes (économiques, politiques et culturelles) dans le cadre de la reconstruction du pays et du soutien aux chrétiens d'Orient». «Ce projet devant se concrétiser avant la fin de l'année», ajoute-t-il.

La présidente du RN et députée du Pas-de-Calais Marine Le Pen avait souhaité, devant la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée le 26 juin, le rétablissement des relations diplomatiques entre la France et la Syrie «pour lutter contre le terrorisme» et pour que la France ait «véritablement un rôle dans le problème des déplacés syriens au Liban» en participant au «retour des Syriens en Syrie».

«Si la Russie n'avait pas apporté un soutien majeur à Damas sur le plan militaire, la Syrie serait très probablement aujourd'hui entre les mains de Daech», avait ajouté la députée, alors que la France fait partie d'une coalition militaire internationale conduite par les Etats-Unis qui lutte contre l'organisation Etat islamique.

Lire aussi : La Syrie accuse Israël de «terrorisme d'Etat» après des frappes meurtrières

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»