Valenciennes : les ouvertures sauvages de bouches à incendie menacent les réserves d'eau de la ville

Valenciennes : les ouvertures sauvages de bouches à incendie menacent les réserves d'eau de la ville© GERARD JULIEN Source: AFP
Les Parisiens se rafraîchissent dans les bassins du Trocadéro en août 2018 (image d'illustration).

Dans plusieurs communes autour de Valenciennes, le préfet du Nord a constaté dans un communiqué «des difficultés d'approvisionnement en eau» dues à un mauvais usage de cette dernière et aux «ouvertures intempestives de points d'eau incendie».

La pratique est dénommée «street-pooling» et revient à transformer une portion de rue en piscine en opérant une ouverture sauvage des bouches à incendie. Alors que la France traverse une vague de fortes chaleurs, la police nationale met en garde sur Twitter ce 26 juin contre les mauvais usages de ces points d'eau réservés aux pompiers.

A Valenciennes, dans le nord, une pénurie d'eau se profile alors que les températures grimpent très haut.

Dans un communiqué de presse, la préfecture du Nord annonce avoir constaté «des difficultés d'approvisionnement en eau» dues à l'usage non prioritaire de cette dernière et aux «12 ouvertures intempestives de points d'eau incendie». 

Le préfet invite donc «les habitants à respecter les mesures de restriction en cours dans le département visant à économiser fortement l’eau en limitant l’arrosage des pelouses et en interdisant le remplissage des étangs ou le lavage des voitures en dehors des centres spécialisés qui recyclent l’eau et à limiter les remplissages de piscine.» Le terme «street-pooling» est absent de cette cartographie des comportements inconséquents pour la préfecture du Nord. Mais cette dernière alerte tout de même sur les dangers potentiellement encourus : «Risque d’accidents de circulation accru (aquaplaning), risque d’inondation de locaux en sous-sol voire en rez-de-chaussée, risque d’électrisation ou d’électrocution si proximité avec des transformateurs ou compteurs électriques, risque de coupures d’eau potable.»

Lire aussi : Délinquance à Paris : l'adjointe sécurité d'Hidalgo écrit une lettre à Castaner

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»