Chambres à gaz : Etienne Chouard exprime ses regrets et quitte Sud Radio

Chambres à gaz : Etienne Chouard exprime ses regrets et quitte Sud Radio© Capture d'écran YouTube
Emission "Seul contre tous" sur Sud radio, le 13 juin 2019.
Suivez RT France surTelegram

Etienne Chouard n'officiera plus sur Sud Radio. Après une vive polémique déclenchée par des propos qualifiés de négationnistes, il s'est excusé et a décidé, en accord avec le PDG de la station, de mettre fin à son émission.

Etienne Chouard, connu pour être le promoteur du référendum d'initiative citoyenne (RIC) et du tirage au sort, figure très appréciée de certains Gilets jaunes, n'animera plus son émission hebdomadaire sur Sud Radio. L'annonce a été faite de manière concomitante par le principal intéressé et par Didier Maïsto, le directeur de la station de radio, qui a regretté les propos «confusionnistes» tenus par le professeur quelques jours plus tôt.

Invité sur le plateau du Média le 10 juin, Etienne Chouard avait en effet suscité une vive polémique en répondant à une question sur l'existence des chambres à gaz : celui-ci avait alors déclaré qu'il ne pouvait pas s'exprimer, n'ayant «jamais rien lu» sur le sujet. Cette réponse a provoqué l'indignation de nombreuses personnalités, qui se sont émues de ces propos, qualifiant l'intellectuel de «négationniste» et assurant que cette émission du Média avait permis de faire «tomber le masque».

Après cet épisode polémique, Didier Maïsto, le PDG de Sud Radio, a multiplié les tweets pour s'expliquer très longuement et avec un «maximum de clarté», expliquant rejeter catégoriquement le négationnisme, tout en assurant être convaincu qu'Etienne Chouard n'était pas antisémite mais qu'il avait tenu des propos «sidérants».

«Il n'y aura plus de Jeudi Chouard sur Sud Radio pour quelque temps», a pour sa part écrit Etienne Chouard sur son compte Facebook le 20 juin. Une décision qu'il assure avoir prise «pour retirer à Didier Maisto ce fardeau».

Invité une dernière fois à s'exprimer sur le plateau de Sud Radio le 13 juin en présence de la journaliste Elisabeth Lévy avec qui il débattait chaque semaine sur cette antenne, Etienne Chouard a longuement exprimé ses regrets. «J'ai l'impression d'avoir fait une énorme connerie», a-t-il assuré. Il est ensuite revenu sur ses propos tenus trois jours plus tôt, disant comprendre a posteriori «l'effet» qu'ils pouvaient produire. «Evidemment, il n'y a pas besoin de lire des livres pour avoir un point de vue sur la Shoah : pour moi c'est l'incarnation de l'horreur», a-t-il corrigé. Son intention, explique-t-il, à travers ces propos dont il reconnait l’ambiguïté, n'était pas de remettre en cause l'horreur de la Shoah mais de défendre l'idée selon laquelle pour bien combattre une «idée dangereuse, méprisable», il faut «affronter les arguments et contre arguments». Selon lui, les gens ont besoin de «connaître l'argumentaire complet» sur une telle question pour ne pas céder à des idées «racistes». Il longuement insisté sur le fait qu'il n'était ni négationniste ni antisémite et a confié regretter profondément la manière dont il s'était exprimé et «s'en mordre les doigts».

Professeur d'économie et de droit à la retraite, Etienne Chouard réfléchit depuis 2005 sur la démocratie. Il défend le tirage au sort et le référendum d'initiative populaire. Il a acquis une forte notoriété au sein du mouvement des Gilets jaunes. Il a été l'objet d'une précédente polémique pour avoir qualifié Alain Soral de «résistant». Il a assuré depuis n'avoir «aucune relation» avec l'essayiste controversé et être très éloigné des idées de ce dernier. 

Lire aussi : Le compte Twitter du patron de Sud Radio suspendu après sa réponse à des propos sur un Gilet jaune

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix