Démantèlement d'un groupe néo-nazi soupçonné de vouloir attaquer des lieux de culte

Démantèlement d'un groupe néo-nazi soupçonné de vouloir attaquer des lieux de culte© JEAN-PIERRE CLATOT Source: AFP
Image d'illustration. Tribunal de Grenoble.
Suivez RT France surTelegram

Un groupe de cinq individus dont l'idéologie est décrite comme «proche de la mouvance néo-nazie» a été mis en examen pour un projet d'attaque sur des «lieux de culte juifs ou musulmans». Un gendarme volontaire fait partie des suspects.

Cinq personnes ont été mises en examen entre septembre et mai dans une enquête judiciaire qui a mis à jour un projet d'attaque «aux contours mal définis», «susceptible de viser un lieu» de culte, selon l'AFP le 11 juin, qui cite des sources judiciaires.

«Des lieux de culte juifs ou musulmans» auraient été évoqués comme cibles par ce «groupe à l'idéologie proche de la mouvance néo-nazie», selon une source proche du dossier. En janvier, la section antiterroriste du parquet de Paris s'était saisie de l'information judiciaire initialement ouverte à Grenoble le 8 septembre 2018 pour des infractions à la législation sur les armes.

L'enquête a débuté avec l'arrestation d'un gendarme volontaire adjoint, puis la découverte d'armes et d'explosifs à son domicile selon BFMTV. Les investigations auraient ensuite mis à jour un projet terroriste, menant à l'ouverture d'une information judiciaire pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle» le 15 janvier 2019. 

Deux autres personnes ont été arrêtées en octobre 2018, puis deux autres, dont un mineur de 15 ans en mai dans cette affaire, toujours selon BFMTV.

Lire aussi : Ukraine : des hackers font apparaître une croix gammée sur les marches d'un centre commercial à Kiev

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix