Valérie Pécresse annonce qu'elle quitte Les Républicains

Valérie Pécresse annonce qu'elle quitte Les Républicains© Geoffroy VAN DER HASSELT Source: AFP
Valérie Pécresse reste optimiste sur l'avenir de la droite (image d'illustration).

Invitée sur France 2 le 5 juin, la présidente de région Ile-de-France a décidé de quitter le parti Les Républicains. Une dizaine de députés la suivrait dans ce chemin.

«En femme libre, j'ai décidé de quitter les Républicains», a annoncé la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse le 5 juin sur le plateau du JT de France 2.

Considérée comme la principale opposante à Laurent Wauquiez lorsque celui-ci a pris la tête des LR en décembre 2017, Valérie Pécresse compte rebâtir la droite à partir de son mouvement politique Libres !. Ce courant d'idée se veut plus europhile et libéral que la ligne de Laurent Wauquiez.

«J'ai décidé de quitter les Républicains parce que j'ai la conviction qu'il est impossible de refonder les idées de la droite de l'intérieur du Parti», a-t-elle ajouté, considérant que la refondation de la droite doit se «faire à l'extérieur du parti» qui serait actuellement «cadenassé de l'intérieur». Les Républicains seraient ainsi cadenassés «dans l'organisation [et] dans les idées».

Valérie Pécresse a d'ailleurs assuré vouloir créer une «troisième voie» entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, persuadée que Marine Le Pen sera présidente de la République si cette troisième voie ne parvenait pas «à se reconstruire très vite».

Dans sa stratégie, Valérie Pécresse veut «l'élargissement de la droite», s'offusquant notamment de voir des alliances entre des élus des Républicains et de La France insoumise contre des projets de privatisation. «Alors que nous avons toujours eu des privatisations dans nos projets», a-t-elle martelé.

«J'ai prévenu Nicolas Sarkozy – parce que c'est un déchirement pour moi – et Gérard Larcher [le président du Sénat]», a-t-elle conclu.

Selon France info, plusieurs centaines d'élus (dont une dizaine de députés) devraient quitter Les Républicains et suivre Valérie Pécresse.

Peu après cette déclaration, le parlementaire de l'Essonne Robin Reda a annoncé son départ du parti sur Twitter. «Je mettrai toute mon énergie à reconstruire une droite authentique et forte pour l’Essonne et pour la France», a-t-il précisé.

Après la déroute de LR lors des européennes, avec un score historiquement bas (8,48%), et la démission du président du parti Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse ne va-t-elle pas, avec cet acte, contribuer à l'explosion des Républicains ?

Lire aussi : Guerre de clochers chez Les Républicains : l'été a-t-il sonné le glas de la désunion ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»