Le gouvernement officialise la hausse du prix de l'électricité

Le gouvernement officialise la hausse du prix de l'électricité© Thomas Samson Source: AFP
François de Rugy. ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie (image d'illustration).

Les tarifs réglementés de l'électricité vont progresser de 5,9% TTC en moyenne dès le 1er juin, selon une décision publiée au Journal officiel. Vouée à s'appliquer dès le 1er mars, la mesure avait été repoussée en pleine crise des Gilets jaunes.

Selon une publication de ce 30 mai au Journal officiel, les tarifs réglementés de l'électricité vont progresser de 5,9% TTC en moyenne à partir du 1er juin, conformément à une décision des ministères de la Transition écologique et solidaire et de l'Economie, prise après une proposition de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Comme le rapporte l'AFP, cette recommandation avait «vocation» à s'appliquer dès le 1er mars 2019, mais le gouvernement avait alors décidé de ne pas la suivre en période hivernale, en pleine contestation des Gilets jaunes.

Cette augmentation pourrait être suivie d'une autre, au mois d'août, liée aux coûts de transport de l'électricité.

Le ministre de la Transition Ecologique François de Rugy a estimé que la hausse des tarifs de l'électricité prévue le 1er juin était notamment due à la dérive des coûts de production d'EDF ces dernières années.

Une augmentation dont le calcul interroge...

Le 25 mars 2019, l’Autorité de la concurrence s’était saisie de la proposition d’augmentation et avait émis plusieurs objections. Elle expliquait en particulier que cette augmentation avait visiblement pour but de favoriser la concurrence privée en relevant artificiellement les tarifs d’EDF alors que cette augmentation, pour une large part, «ne correspond[ait] pas à une augmentation des coûts de fourniture d'EDF mais [avait] pour but de permettre aux concurrents d'EDF de proposer des prix égaux ou inférieurs aux TRV».

Au mois d'avril 2019, plusieurs associations de consommateurs ainsi que l’Autorité de la concurrence avaient consideré la hausse des tarifs de l’électricité au mieux contestable, voire «insupportable» et «injustifiée».

Lire aussi : Levée de boucliers contre les 5,9% de hausse des tarifs de l’électricité après les élections

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»