Des poulets vivants dans des conditions déplorables récoltés à la moissonneuse-batteuse (VIDEO CHOC)

Des poulets vivants dans des conditions déplorables récoltés à la moissonneuse-batteuse (VIDEO CHOC)© L214
Capture d'écran de la vidéo de L214.

L'association L214, militant contre la souffrance animale, a diffusé une nouvelle vidéo dans laquelle des employés d'un élevage en contrat avec le volailler Duc ramassent des poules, vivant dans des conditions déplorables, à la moissonneuse.

Des militants de l’association de lutte contre la souffrance animale L214 ont filmé en caméra caché les conditions de vie déplorables de deux poulaillers géants dans l'Aube et l'Yonne (40 000 et 80 000 bêtes). Sur les images de ces exploitations – sous contrat avec producteur de volailles français DUC, acquis fin 2016 par l’entreprise néerlandaise Plukon Food Group selon L214 – diffusées sur leur chaîne YouTube le 28 mai, des volailles sont entassées au sol les unes contre les autre au milieu de cadavres, la litière crasseuse, dans des bâtiments sans fenêtre et sous une lumière artificielle. Une «moissonneuse» ramasse les animaux en les aspirant puis les envoie, par tapis roulant, dans des casiers de transport. 

Des employés maltraitent également les bêtes en les tassant dans des caisses ou les jetant violemment à terre. Comme l'explique le texte accompagnant les images, les animaux sont sélectionnés génétiquement pour grossir vite. Certains d'entre eux ont ainsi le ventre et les pattes si déformées qu’ils ne peuvent plus se tenir debout. D’autres sont déplumés, écorchés et laissés pour mort. Ils sont «étouffés par la puanteur de l’ammoniac ou meurent de soif parce qu’ils n’arrivent pas à atteindre les abreuvoirs », selon l'association pro-végane de défense des droits des animaux.

Sur son site internet l’enseigne assure que «les poulets DUC bénéficient de règles d’élevage adaptées. Les éleveurs DUC y portent la plus grande attention en les surveillant autant que nécessaire. Toutes les interventions réalisées au contact des animaux s’effectuent avec l’objectif d’éviter les stress inutiles.».

Lire aussi : L'activité d'un abattoir suspendue par le gouvernement après une vidéo choc (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»