Européennes : dans ses fiefs des Yvelines, la percée de l'Union des démocrates musulmans français

Européennes : dans ses fiefs des Yvelines, la percée de l'Union des démocrates musulmans français© MIGUEL MEDINA Source: AFP
Une cité du Val-Fourré (image d'illustration).

La liste de l'Union des démocrates musulmans français se présentait pour la première fois aux élections européennes. Dans certains quartiers des Yvelines, elle a fait jeu égal avec les partis traditionnels. De bonne augure pour les municipales.

Nagib Azergui – le fondateur de l’Union des démocrates musulmans français (UDMF) qui appelait de ses vœux un «grand remplacement dans les urnes» – peut se réjouir : si la liste qu'il conduisait n'a obtenu que 0,13% des suffrages, soit près de 28 400 voix, au niveau national, elle a essaimé dans nombre de quartiers des Yvelines.

Un résultat encourageant dans la perspective des prochaines élections municipales de 2020. Ainsi à Mantes-la-Jolie, Trappes ou encore Chanteloup, l'UDMF peut se targuer d'avoir fait jeu égal avec les partis traditionnels. Avec 16,74% des voix dans le quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie, Nagib Azergui talonne même La France insoumise et réalise 6,77% sur l’ensemble de la ville : un score lui permettant d'envisager entrer au Conseil municipal de la ville l'année prochaine. Pour sa première participation aux élections européennes, l’UDMF, dont l’idéologie politique est basée sur le triptyque «anti-impérialisme, antisionisme, anticolonialisme»présentait un programme hétéroclite axé en «sept défis capitaux».

On veut être présent à chaque rendez-vous pour que les Français s’habituent à nous

Un habitant, «bon connaisseur du Val-Fourré» selon Le Parisien, analyse le résultat : «Il y a une défiance vis-à-vis des partis traditionnels qui ne sont pas représentatifs de la pluralité de la société française. Il existe, de plus, une volonté de s’organiser pour défendre les droits des musulmans dans un contexte d’islamophobie rampant.» De fait, le candidat de 46 ans a fait de l’islamophobie l’un de ses thèmes de campagne, proposant par exemple une loi «afin de condamner toute diffusion de discours de haine envers la communauté musulmane en permettant la dissolution de toutes associations ou groupements islamophobes, tous médias qui exploitent cette littérature islamophobe pour faire du profit en véhiculant des théories complotistes anti-musulmanes». Avant les européennes, il confiait envisager le scrutin comme «un tremplin» pour mieux s’inscrire dans le paysage hexagonal : «C'est un objectif clairement assumé. On veut être présent à chaque rendez-vous pour que les Français s’habituent à nous.»

La liste de Nagib Azergui a également réalisé de bons scores à Chanteloup-les-Vignes (6,36%, 6e), aux Mureaux (5,43%, 7e) ainsi qu'à Trappes (4,04%, 8e).

Lire aussi : L'Union des démocrates musulmans français à l'assaut des européennes, les municipales dans le viseur

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»