Privatisation ADP : Gilets jaunes et militants déposent un recours devant le Conseil constitutionnel

Privatisation ADP : Gilets jaunes et militants déposent un recours devant le Conseil constitutionnel© RT FRANCE / Sébastien Dufour
Soutenu par plusieurs collectifs et citoyens, maître Christophe Lèguevaques dépose un recours au Conseil constitutionnel contre la privatisation des aéroports de Paris, le 6 mai 2019.

Des Gilets jaunes, ainsi que plusieurs collectifs opposés à la privatisation des aéroports de Paris (ADP), ont déposé ce 6 mai un mémoire de 52 pages au Conseil constitutionnel pour faire rejeter la loi Pacte qui prévoit cette mesure.

Les opposants à la privatisation des aéroports de Paris (ADP), inscrite dans la loi Pacte, n’ont pas dit leur dernier mot : ce 6 mai, plusieurs syndicats, associations ou simples citoyens se revendiquant pour certains Gilets jaunes ont décidé de remettre au Conseil constitutionnel un mémoire de 52 pages afin de faire avorter ce projet fortement décrié au sein de l’opposition. 

Comme le rappellent les initiateurs de cette démarche, des citoyens peuvent, dans le cadre d’une procédure appelée «porte étroite citoyenne», remettre un mémoire au Conseil des sages pour contester cette décision, si le Conseil a déjà été saisi par au moins 60 députés ou 60 sénateurs.

«Nous allons utiliser cette formule puisqu'il y a déjà eu plusieurs recours de sénateurs et députés contre la loi Pacte», a expliqué au Figaro l'avocat Christophe Lèguevaques, qui coordonne cette action. L’instance avait été saisie le 10 avril par des parlementaires principalement socialistes, communistes et du parti Les Républicains (LR). Ils avaient annoncé avoir recueilli les signatures nécessaires à un référendum d’initiative partagée contre la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP).

Auteur: RT France

A l’exception de quelques députés Modem et de la majorité LREM, la privatisation des Aéroports de Paris heurte bon nombre de parlementaires, mais selon un récent sondage Ifop/Paris Match elle choquerait surtout la majorité des Français. Cette étude, rendue publique le 18 avril, conclut que si un référendum était organisé sur le projet de privatisation d’ADP, 70% voteraient contre et 22% pour. 

Malgré cette forte opposition au sein de l'opinion publique, le Parlement avait définitivement adopté le 11 avril la loi Pacte et le projet de privatisation des aéroports de Paris.

Lire aussi : Privatisation d’ADP : des parlementaires enclenchent un référendum d’initiative partagée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»