Un ancien de la Ligue du LOL rédacteur en chef à TPMP ? Hanouna dément (VIDEO)

Un ancien de la Ligue du LOL rédacteur en chef à TPMP ? Hanouna dément (VIDEO)© Capture d'écran C8
L'animateur Cyril Hanouna dans TPMP (image d'illustration).

David Doucet va-t-il prendre la rédaction en chef de l'émission Touche pas à mon poste ? Pas selon Cyril Hanouna, qui a qualifié d'«abrutis» les médias qui ont «envoyé» cette information, avant d'admettre : «Il est en observation chez nous.»

Le magazine GQ affirmait le 17 avril que «le mercato des médias» avait «commencé» et que David Doucet, ancien rédacteur en chef du site internet des Inrocks éclaboussé au mois de février par l'affaire de la Ligue du LOL, allait reprendre la rédaction en chef de l'émission Touche pas à mon poste, animée par Cyril Hanouna.

Réagissant au quart de tour, le présentateur de C8 a cependant pris la parole dans sa propre arène pour démentir en grande partie cette information : «On est la seule émission où les journalistes s'intéressent au rédacteur en chef. [...] C'est le gars, il était responsable des boules chez Motus, personne n'en aurait jamais parlé. Mais nous, comme il y en a qui veulent faire du clic, cette bande d'abrutis, ils ont tous envoyé, donc, "Cyril Hanouna recrute pour TPMP un ancien de la Ligue du LOL".»

Cyril Hanouna a ainsi poursuivi son monologue : «Alors je vais vous expliquer l'histoire. David Doucet, c'est un garçon qui a très mal vécu ce qui s'est passé, qui m'a appelé et vous le savez, moi, je laisse toujours une deuxième chance aux gens. Il m'a appelé, il m'a dit : "Voilà, je suis en difficulté. J'aimerais te rencontrer parce que j'ai été viré des Inrocks. Je vais saisir les prud'hommes, est-ce que je peux te rencontrer ?" J'ai dit bien entendu. [...] On l'a vu et il est en observation chez nous. Il est venu deux fois. Il n'est en aucun cas rédacteur en chef de l'émission.»

Dans un article publié le 8 février, le site CheckNews de Libération avait rapporté, témoignages à l’appui, que plusieurs personnes avaient été victimes de harcèlements sexistes, d'invectives ou encore d'humiliations de la part des membres de la «Ligue du LOL». Derrière ce nom se cachait un groupe privé Facebook, créé à la fin des années 2000 par le journaliste de Libération, Vincent Glad. Parmi les membres influents du groupe se trouvaient des journalistes bien connus dans le monde parisien de la presse écrite. Des licenciements et des mises à pied ont résulté de cette affaire, dont celui de David Doucet, qui nie pourtant avoir participé à tout harcèlement.

Réagissant à l'affaire, la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, avait alors rappelé qu'une loi condamnait désormais le cyberharcèlement et évoqué la possibilité d'étudier l'allongement des délais de prescription (les faits sont prescrits). «Cette "Ligue du LOL", c'est l'histoire de losers, des mecs qui se gargarisaient de pouvoir se moquer d'autres personnes. Sauf que ces moqueries ont eu un impact dans le réel», avait condamné de son côté l'ancien secrétaire d'Etat au numérique Mounir Mahjoubi, le 10 février sur BFMTV. D'après Libération, la direction des Inrocks avait justifié le licenciement de David Doucet par deux arguments principaux : l’impact négatif sur «l’image» du journal et sur la «crédibilité journalistique» de l'intéressé au sein de la rédaction.

Lire aussi : Interdit d'interdire : Féminisme : Ligue du LOL et autres scandales

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»