Députée LREM : «Je ne mettrais jamais un pied dans l'hémicycle s'il y a une femme voilée»

Députée LREM : «Je ne mettrais jamais un pied dans l'hémicycle s'il y a une femme voilée»© JACQUES Demarthon Source: AFP
Anne-Christine Lang et Julie Sommaruga à l'Assemblée nationale, le 9 février 2016.

La députée de Paris Anne-Christine Lang qui voudrait interdire l'investiture de femmes voilées au sein du mouvement LREM, a confié au magazine L'Express qu'elle s'abstiendrait de pénétrer dans le palais Bourbon si une femme voilée devait y siéger.

«Je ne mettrais jamais un pied dans l'hémicycle s'il y a une femme voilée». Cette phrase d'Anne-Christine Lang, députée La République en marche (LREM), rapportée le 13 mars par L'Express, est sans ambiguïté.

La députée de Paris entend bien convaincre ses collègues, à l'occasion d'un débat sur la laïcité programmé par son mouvement le 20 mars, de ne pas investir de candidates voilées aux élections municipales de 2020.

Entrée en politique «par conviction féministe», l'ancienne socialiste se définit volontiers comme «rigide» sur la question.

Cette déclaration intervient quelques jours après la polémique du hijab de sport que souhaitait commercialiser l'enseigne Decathlon et qui a divisé la macronie.

La question est particulièrement sensible pour le parti présidentiel dont la ligne sur la laïcité n'est pas toujours claire et univoque. Plusieurs points de vue opposés se sont exprimés au sein de LREM selon des polémiques ponctuelles. Réaliste, Anne-Christine Lang n'espère pas que son groupe dégagera une position commune le 20 mars. «Il y a des positions irréconciliables», admet-elle. «Mais cela peut permettre d'avoir le débat de fond que l'on n'a jamais eu», conclut-elle en espérant aborder cette question pour les municipales.

Lire aussi : Macron répond à une femme voilée qui ne trouve pas de travail dans l'administration

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter