Acte 17 des Gilets jaunes : un gendarme confie enlever son matricule «sur ordre de la hiérarchie»

Acte 17 des Gilets jaunes : un gendarme confie enlever son matricule «sur ordre de la hiérarchie»© JEAN-FRANCOIS MONIER Source: AFP
Des gendarmes interviennent à la prison de Conde-sur-Sarthe le 7 mars 2019 (image d'illustration).
Suivez RT en français surTelegram

Apostrophé par un Gilet jaune lui reprochant l'absence de matricule apparent, un gendarme a expliqué l'avoir enlevé «sur ordre de la hiérarchie». L'échange a eu lieu lors de l'acte 17 des Gilets jaunes à Sallanches, en Haute-Savoie.

La scène s'est déroulée le 9 mars à l'occasion du 17e acte de la mobilisation des Gilets jaunes, après l'arrivée des forces de l'ordre sur une autoroute aux abords de Sallanches, en Haute-Savoie, où les manifestants menaient une action. Alors que l'opération se déroulait dans un calme relatif, un Gilet jaune interpelle un gendarme en ces termes : «Le matricule apparent, c'est obligatoire.» Ce à quoi on entend le gendarme répondre : «Sur ordre de la hiérarchie, on les enlève.»

A 14 min 57 de la vidéo intégrale diffusée sur Facebook, un autre manifestant demande alors à l'officier quand il a reçu un tel ordre, question à laquelle le gendarme refusera de répondre, expliquant à son interlocuteur ne pas avoir de compte à lui rendre.

Comme l'explique l'arrêté du 24 décembre 2013 relatif aux «conditions et modalités de port du numéro d'identification individuel par les fonctionnaires de la police nationale, les adjoints de sécurité et les réservistes de la police nationale», disponible sur le site internet du gouvernement français LegiFrance : «Les agents qui exercent leurs missions en tenue d'uniforme doivent être porteurs, au cours de l'exécution de celles-ci, de leur numéro d'identification individuel.»

L'arrêté précise également les exemptions de cette obligation de port : «Les personnels chargés de la sécurité des sites de la direction centrale du renseignement intérieur» ; «Les personnels chargés de la sécurité des bâtiments des représentations diplomatiques françaises à l'étranger» ; «Les personnels appelés à revêtir leur tenue d'honneur lors de cérémonies ou commémorations».

Lire aussi : Acte 17 des Gilets jaunes : voulant échapper aux forces de l'ordre, il se jette à l'eau (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix