Grenoble : troisième nuit d'émeutes après la mort de deux jeunes (VIDEO)

Grenoble : troisième nuit d'émeutes après la mort de deux jeunes (VIDEO)© JEAN-PIERRE CLATOT Source: AFP
La police intervient dans un quartier sensible de Grenoble le 3 mars (image d'illustration).

Deux jeunes qui roulaient sans casques sur un scooter volé le 2 mars ont trouvé la mort dans une course poursuite avec la police à Grenoble. Trois nuits d'émeutes s'en sont suivi. Les forces de l'ordre ont essuyé des tirs de cocktails Molotov.

Dans la nuit du 4 mars, de nouvelles échauffourées ont opposé les forces de l'ordre et des émeutiers dans le quartier du Mistral à Grenoble, deux jours après la mort de deux jeunes alors qu'ils étaient suivis par la police, ainsi que l'a fait savoir la préfecture.

Les forces de l'ordre, déployées sur place pour prévenir de nouveaux troubles après les deux soirées agitées qui avaient précédé, ont été la cible de caillassages, principalement à partir des étages des immeubles, selon les informations de l'AFP. La préfecture a précisé avoir également constaté plusieurs départs de feu de poubelles et de véhicules.

La presse locale a également fait état de jets de parpaings, de cocktails Molotov et de feux d'artifices lancés sur les forces de l'ordre à partir des immeubles de la cité Mistral. Le Dauphiné Libéré a notamment fait savoir sur son portail internet qu'un véhicule de pompiers avait été visé par trois cocktails Molotov. La préfecture n'a pas été en mesure de fournir de détails sur les dégâts occasionnés par les émeutiers ni d'établir un bilan d'éventuels blessés et arrestations en fin de soirée, réservant d'éventuelles annonces au lendemain.

Deux jeunes de 17 et 19 ans, nommés Adam et Fatih par les commentateurs sur les réseaux sociaux, se sont tués à scooter alors qu'ils étaient suivis par la police le soir du 2 mars à Grenoble. En conséquence de cet incident, les nuits des 2 et 3 mars ont été mouvementées dans le quartier du Mistral avec de violents affrontements. Une caserne de CRS a notamment été prise pour cible. Des policiers et gendarmes, arrivés en renfort, ont répliqué à des jets de cocktails Molotov par des tirs de grenades lacrymogènes et de balles de défense. Des voitures et des poubelles ont été incendiées, ainsi que le hall d'une école d'infirmières, un local associatif et du mobilier urbain. 

Une information judiciaire a été ouverte pour éclaircir les circonstances dans lesquelles les deux jeunes qui circulaient sans casque sur un scooter de grosse cylindrée, volé et dépourvu de plaques, ont trouvé la mort en percutant un autocar, tandis qu'un véhicule de la brigade anticriminalité les suivait.

Lire aussi : Deux nuits de violence à Grenoble après la mort de deux jeunes à scooter (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter