Acte 15 des Gilets jaunes : 46 600 personnes ont défilé en France selon l'Intérieur (EN CONTINU)

Acte 15 des Gilets jaunes : 46 600 personnes ont défilé en France selon l'Intérieur (EN CONTINU)© Meriem Laribi / RT France
Des Gilets jaunes rassemblés à Paris, ce 23 février.

Après un acte 14 qui a vu un petit essoufflement de la mobilisation, les Gilets jaunes vont tenter de mobiliser les troupes pour le 23 février. Le sursaut aura-t-il lieu ?

Mise à jour automatique
  • Venant contraster avec le décompte annoncé par le gouvernement (46 600 manifestants), celui du «Nombre Jaune» faisait état, en fin de journée de l'Acte 15, d'une «première estimation basse de la mobilisation», estimant que «113 392 Manufestants» avaient battu le pavé dans «134 localités recensées».

    Avec la remontée de nouvelles données, un chiffre définitif revu à la hausse devrait être annoncé en ce lendemain de mobilisation, à 13 h.

  • Au terme de l'acte 15 de la mobilisation des Gilets jaunes, Clermont-Ferrand porte de nombreux stigmates, dont des devantures de boutiques et d'agences bancaires vandalisées.

  • Plusieurs milliers de personnes, selon un journaliste de l'AFP, ont manifesté à Toulouse l'occasion de l'acte 15 des Gilets jaunes, un défilé marqué par des incidents avec les forces de l'ordre en fin de parcours et quatre interpellations.

    Comme à Bordeaux, la préfecture n'a  pas donné de bilan chiffré de la participation, estimant dans un communiqué que le nombre de manifestants avait connu «une baisse sensible par rapport aux semaines précédentes».

  • Le ministère de l'Intérieur a révisé son estimation, faite à 14h, concernant la mobilisation des Gilets jaunes ce 23 février : 46 600 manifestants en France,  dont 5 800 à Paris.

  • Quelques milliers, selon l'AFP, de Gilets jaunes ont défilé à Bordeaux, témoignant d'une mobilisation quasi intacte dans ce bastion du mouvement, avec quelques heurts, désormais habituels, en fin d'après-midi.

    Selon un journaliste de l'AFP, deux personnes blessées ont été soignées sur place et conduites par les pompiers et au moins deux personnes ont été interpellées.

    La mobilisation est restée importante, ne s'effritant que légèrement face aux 4 500 manifestants recensés la semaine dernière par la police. Il est à noter que la préfecture de Gironde ne donne plus de chiffres sur la mobilisation.

    Les syndicats de police de la capitale girondine, dans une lettre commune, ont saisi le 22 février leurs autorités nationales pour «rapporter la lassitude morale et physique» des agents et réclamer des moyens de lutte plus efficaces contre «la guérilla urbaine».

  • A Clermont-Ferrand, selon un nouveau bilan de La Montagne, 17 personnes ont été interpellées, dont 13 placées en garde à vue.

    La place de Jaude, où de nombreux heurts ont eu lieu, a été évacuée.

  • Une reporter de RT France a constaté que les manifestants ont été nassés place du Trocadéro.

  • La situation est toujours tendue place du Trocadéro, à Paris. Alors que les accès permettant de quitter la place sont bloqués, manifestants et forces de l'ordre se sont affrontés.

    Un homme a été appréhendé, déclenchant la protestation de la foule. Des pavés ont été jetés.

Découvrir plus

L'acte 15 du 23 février aura l'objectif, pour les Gilets jaunes, de réveiller les troupes après un acte 14 moins mobilisateur. A Paris, cinq manifestations ont été déclarées selon la préfecture de police, dont deux partiront des traditionnels Champs-Elysées. Un rassemblement est également prévu place de la République dans l'après-midi. 

Ailleurs en France, 3 000 personnes sont attendues à Clermont-Ferrand, entre 2 000 et 3 000 à Rennes, et des rassemblements sont prévus à Bordeaux, Lille ou Toulouse, comme chaque semaine. A Chambord, des Gilets jaunes ont appelé à pique-niquer devant le château, comme pied-de-nez au président qui y avait célébré ses 40 ans en 2017. 

Pendant ce temps, Emmanuel Macron inaugurera le Salon de l'agriculture dans la matinée. Reste à savoir si des Gilets jaunes improviseront un rassemblement surprise au Parc des expositions, pour accueillir le chef de l'Etat. 

Lire aussi : Emmanuel Macron sur les Gilets jaunes : «C'est un gigantesque échec collectif, j'en prends ma part.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»