Parallèle entre la Manif pour tous et les djihadistes : Schiappa s'excuse

Parallèle entre la Manif pour tous et les djihadistes : Schiappa s'excuse© Christophe Archambault
Manifestantes déguisées en Marianne lors d'une mobilisation de la Manif pour tous en octobre 2016.

Evoquant «une alliance entre les gens d'extrême droite et les islamistes» et citant notamment la Manif pour tous, qui a porté plainte à son encontre, Marlène Schiappa a déclenché une polémique qui l'a finalement poussée à présenter des excuses.

Après que Marlène Schiappa, dans un entretien accordé à Valeurs actuelles, a soutenu qu'il existait dans le pays «une alliance entre les gens d'extrême droite et les islamistes qui s'unissent de fait dans ce combat», citant la Manif pour tous, l'émotion provoquée par cette comparaison hasardeuse l'a conduite à présenter des excuses ce 22 février.

Par un communiqué de presse, la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes a réagi en assumant ses paroles et en présentant ces excuses aux nombreuses personnes qui s'étaient dites «blessées par les raccourcis empruntés dans ces propos». 

«Lorsqu'un message est mal reçu, c'est qu'il a été mal transmis», admet-elle encore, tout en niant avoir voulu mettre sur un pied d'égalité les djihadistes et les participants à la Manif pour tous. 

Le collectif d'associations La Manif pour tous avait annoncé la veille qu'il allait porter plainte «diffamation publique» devant la Cour de justice de la République. Dans un entretien accordé à Valeurs actuellesMarlène Schiappa avait soutenu qu'il existait une «convergence idéologique» entre «la Manif pour tous et les terroristes islamistes».

Lire aussi : «Ignoble» : Finkielkraut s'insurge contre les propos de Schiappa sur la Manif pour tous

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter