Gilets jaunes : Brigitte Macron appelle les Français à la réconciliation

Gilets jaunes : Brigitte Macron appelle les Français à la réconciliation© Lionel Bonaventure Source: Reuters
Brigitte Macron, Première dame de France (image d'illustration).

La Première dame a exprimé son souhait de voir se développer un dialogue entre le chef de l'Etat et les Français, alors que les actes des Gilets jaunes se poursuivent. Confiante, elle a assuré que les citoyens étaient «heureux de le voir près d'eux».

«Il faut qu'on se parle, qu'on se réconcilie», a déclaré Brigitte Macron le 15 février, interrogée sur le mouvement des Gilets jaunes, en amont de l'acte 14 de leur mobilisation.

En déplacement à Bar-le-Duc dans la Meuse sur le thème du patrimoine, la Première dame a commenté les derniers propos publics du chef de l'Etat, expliquant que les Français étaient «très heureux» de le voir. «C'est ce qu'ils me disent dans la rue tous les jours, ils sont très heureux de le voir près d'eux. C'est ce que je ressens de manière empirique», a-t-elle précisé.

Affichant son souhait de voir se développer un dialogue entre le président et son peuple, Brigitte Macron a expliqué être «persuadée» qu'ils ont «tout à faire ensemble».

Accompagnant Stéphane Bern, chargé de mission pour la sauvegarde du patrimoine en péril, au Théâtre des Bleus de Bar (qui fait partie des 18 sites sélectionnés pour le Loto du patrimoine et pour lequel un chèque de 358 000 euros permettra de financer une partie des travaux extérieurs), la Première dame a également déclaré son attachement à la culture française, «une des cultures les plus extraordinaires au monde». Une phrase qui contraste avec celle prononcée par son mari, en février 2017. Alors candidat à la présidentielle, Emmanuel Macron avait ainsi fait polémique en déclarant : «Il n'y a pas une culture française.»

Enfin, Brigitte Macron a tenu à rappeler que si beaucoup de choses restaient à faire, «il ne fa[llait] pas perdre de vue [le bonheur]». «Je voyage beaucoup et à chaque fois que je rentre, je me dis : "le bonheur est là où je suis"», a-t-elle poursuivi.

Lire aussi : «Il n'y a pas une culture française» : Macron s'attire les foudres de la droite

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter