Gilets jaunes blessés : un étudiant interpelle Castaner à la Sorbonne lors d'un colloque (VIDEO)

Gilets jaunes blessés : un étudiant interpelle Castaner à la Sorbonne lors d'un colloque (VIDEO)© SYLVAIN THOMAS Source: AFP
Christophe Castaner le 4 février 2019 à Montpellier (image d'illustration).

Le ministre de l'Intérieur a été interrompu en plein discours de clôture d'un colloque destiné aux préfets et qui se tenait en Sorbonne : des étudiants ont voulu témoigner au nom des personnes blessées au cours des manifestations des Gilets jaunes.

Le 6 février, le ministre de l'Intérieur participait à un colloque à l'université Paris-Sorbonne destiné aux préfets qui se réunissent chaque année à cette occasion. Alors que Christophe Castaner prononçait son discours de clôture de l'événement, dans le cadre d'un débat, organisé autour du thème «L’intégration républicaine en péril : comment la refonder ?» –, il a été interpellé par plusieurs personnes se présentant comme «des étudiants».

Alors que ses camarades brandissaient des images de personnes présentées comme faisant partie des «éborgnés», blessés au cours des manifestations des Gilets jaunes, un étudiant s'est notamment écrié : «Vous dites que vous ne voyez pas les violences policières, on est venus vous les montrer.» Le jeune homme a également rappelé qu'un amendement de la loi anticasseurs, adoubée par les députés à l'Assemblée nationale avait été comparé aux mesures du «régime de Vichy» par le député Charles de Courson le 30 janvier dans l'hémicycle.

Estimant, visiblement, que le domaine du politique n'avait pas droit de cité à l'université, l'étudiant a également dénoncé : «Moi je suis désolé je ne peux pas vous laisser dire ça en Sorbonne, qui n'est pas un lieu où le gouvernement peut débiter ses conneries.» A la fin de sa déclamation, l'étudiant qui avait pris la parole a été évacué par un service de sécurité.

Lire aussi : «La terreur du gouvernement face à son peuple» : l'avocat David Koubbi étrille la loi anticasseurs

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter