Des manifestants envahissent et saccagent l'ambassade du Cameroun à Paris (VIDEO)

Des manifestants envahissent et saccagent l'ambassade du Cameroun à Paris (VIDEO)© Capture d'écran Twitter @Thierry_Ngogang
L'intérieur de l’ambassade du Cameroun après le passage des manifestants.
Suivez RT France surTelegram

A Paris, plusieurs dizaines de manifestants se présentant comme des opposants au président du Cameroun Paul Biya sont parvenus à pénétrer dans l’ambassade de ce pays, où ils ont notamment saccagé plusieurs bureaux.

Une cinquantaine de manifestants qui se présentaient comme des opposants au président camerounais Paul Biya ont envahi le 26 janvier au soir l'ambassade du Cameroun à Paris, saccageant notamment des portraits du chef de l'Etat camerounais.

Vers 19h, ces manifestants qui se filmaient en direct sur la plate-forme Facebook Live ont pénétré dans les locaux de l'ambassade fermée ce jour-là dans le très chic XVIe arrondissement de Paris, avant d'être évacués par les forces de l'ordre deux heures plus tard.

Selon un riverain témoin de la scène, interrogé par l'AFP, les manifestants «ont sauté les grilles et défoncé la porte» pour entrer. Ils ont ensuite été délogés par la police dans le calme et ont poursuivi leur manifestation dans la rue aux abords de l'ambassade. 

«On prend les Camerounais pour des idiots, il ne faut pas mener un peuple à bout comme ça. Dans les régions anglophones, l'armée tue, à Douala, ils tirent à balles réelles...», explique l'auteur de la vidéo en direct, Daniel Essissima. 

Le même jour, à Douala, la capitale économique du Cameroun, au moins trois personnes ont été blessées par balles, selon le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), lors d'une manifestation de ce parti. Son leader, Maurice Kamto, ex-candidat à l'élection présidentielle d'octobre revendique toujours la victoire. 

Le Cameroun est également secoué par les velléités séparatistes d'une frange de la population anglophone. Depuis un an, des hommes armés y multiplient les enlèvements de responsables, de militaires et de policiers, ainsi que des civils dans les deux régions anglophones en crise du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. Ils militent pour la création d'un Etat indépendant.

Lire aussi : L'ECHIQUIER MONDIAL. Le Cameroun en crise(s)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix